| Par France Poirier

Conseil municipal : Nathalie Lasalle soulève un point non conforme

La conseillère indépendante au conseil de ville de Saint-Jérôme, Nathalie Lasalle, estime que des irrégularités dans le fonctionnement des assemblées du conseil méritent d’être vérifiées par le ministère des Affaires municipales.
Alors que les conseillères indépendantes Nathalie Lasalle et Johanne Dicaire ont souvent signifié qu’elles voulaient qu’on leur permettre de s’exprimer, le maire Stéphane Maher a décidé, lors de la dernière assemblée du conseil du mois de mars, de demander si elles voulaient le vote après chacun des points à l’ordre du jour, ceci pour qu’elles aient la liberté de le faire. « Il n’est pas nécessaire de faire ça à chacun des points, mais lorsque l’on veut demander le vote, qu’on nous laisse parler. Le maire se moque de la situation », a expliqué Mme Lasalle

Un point non conforme

Lors de cette même assemblée, madame Lasalle a déposé un amendement concernant le point à l’ordre du jour 1,4 (Approbation du procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 19 février 2019), soutenant que celui-ci n’était pas conforme. Le maire Stéphane Maher a alors demandé le vote pour ou contre l’amendement, ne sachant pas quelle était la non-conformité. Sans surprise, tous les conseillers du parti du maire ont voté contre et les deux opposantes ont voté pour.
Questionné par le journal à savoir pourquoi on n’avait pas demandé les motifs, on a eu comme réponse que c’était à la conseillère de les expliquer.

Vote ou Amendement

« Lors de l’assemblée de février, le maire avait demandé pour le point 1.4 si je voulais le vote ou un amendement, j’ai répondu non pour un amendement mais oui pour le vote, ce qui s’est fait sans problème et je perds le vote évidemment. Par la suite, il est passé immédiatement au point 1.5 sans appeler un proposeur pour le point ( 1.4 ), donc personne n’a proposé ce point. En mars, je soutiens que le point est non conforme parce que l’on retrouve le nom de Benoit Delage comme proposeur, ce qui n’est pas le cas comme en témoigne une vidéo prise par un citoyen », souligne madame Lasalle.
Pour des conseillers venus à la rencontre du Journal après la dernière assemblée, cette façon de faire de madame Lasalle est juste de la petite politique et ils auraient souhaités qu’elle en parle avant plutôt que d’agir de la sorte.
Pour eux, il s’agirait plutôt d’une erreur lors de la transcription du procès-verbal.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.