|

Comment faire un budget simplement ?

Par lpbw

ARGENT. Au Canada, le taux d’endettement moyen des ménages est à plus de 165 %. C’est-à-dire que, pour chaque 100 $ de gagner, la famille en doit 165.

Pour éviter que l’endettement ne devienne un boulet trop lourd à traîner, faire un budget reste une très bonne solution. Sylvie Perron, coordonnatrice de l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) des Laurentides, donne des conférences pour aider les citoyens à faire un budget simplement. «L’objectif est de prévoir ses dépenses en fonction de l’argent que l’on a pour éviter les fins de mois difficiles et l’endettement», affirme-t-elle.

Selon Mme Perron, les avantages de faire un budget sont multiples. Par exemple, il permet de réduire son stress, connaître sa marge de manœuvre, reprendre le pouvoir sur ses finances personnelles, planifier un achat ou un événement important et déterminer ses priorités dans la vie.

Devant une quarantaine de personnes attentives la semaine dernière, la conférencière a expliqué les trois étapes d’un budget: calculer, prévoir et vérifier. Avant tout, il faut compter toutes ses dépenses (fixes, courantes et occasionnelles) et tous ses revenus dans l’année. Les revenus et les dépenses doivent s’équilibrer.

«Ensuite, on note les dépenses faites et on fait un bilan, souligne la coordonnatrice. C’est la seule façon de savoir si nos prévisions sont réalistes et qu’on est capable de les respecter. Sinon, il faut les réajuster en cours de route».

Même si les avantages sont nombreux, la réalisation d’un budget peut faire peur. «Le budget est un miroir grossissant, il met un prix sur les choix que nous faisons, montre nos contradictions, peut nous obliger à reporter un achat et peut indiquer les changements qu’il serait souhaitable de faire», énumère la coordonnatrice.

Quand l’endettement prend toute la place

Pour certaines personnes, le taux d’endettement important complexifie la réalisation d’un budget, rapporte Sylvie Perron. «Un moment donné, le remboursement de dettes devient tellement élevé qu’il n’y a plus de liquidité pour les besoins prioritaires». Plusieurs raisons mènent à l’endettement, les achats impulsifs en sont une. Selon elle, avant d’acheter un bien il faut se poser trois questions: À quel besoin de base répond l’achat ? En ai-je vraiment besoin ? En ai-je les moyens ?

La publicité, les amis, les rabais, la mode, les émotions, la pression sociale, le crédit facile et la désuétude planifiée des produits sont autant de facteurs qui influencent les achats.

Conseils pour faire un budget

– Être honnête et réaliste dans ses prévisions

– Ramasser ses factures

– Utiliser deux comptes de banque

– Inscrire ses dépenses dans un cahier budgétaire

– Prévoir de l’épargne pour un vrai imprévu

– Être prêts à faire des sacrifices pour réaliser un projet

Conseils sur l’utilisation du crédit

– Limitez le nombre de carte de crédit

– Ayez une limite de crédit correspondant à votre capacité de payer

– Ayez une seule carte sans frais annuel

– Évitez les cartes de grands magasins aux taux d’intérêt de 28%

– Payez le solde complet à la fin du mois

– Attention à la course aux points de récompense

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.