|

«Chaque histoire est dramatique» – Rachel Lapierre

Par lpbw

SOCIÉTÉ. Rachel Lapierre, la présidente et fondatrice du Book Humanitaire, nous parle de ces nouvelles familles qui viennent d’arriver à Saint-Jérôme ainsi que de la nouvelle réalité de la pauvreté.

«Ça fait quatre familles que je vois ce matin. Ils sont à Saint-Jérôme depuis une semaine. Certains viennent de Colombie, du Népal, du Congo. Je leur demande « avez-vous des bottes, des manteaux, des mitaines? Avez-vous de quoi manger pour Noël? Des cadeaux? Ensuite, je mets ce dont ils ont besoin sur mon site et les gens vont le porter directement dans la famille. Ils la rencontrent et, après, ils tombent en amour avec eux et ils continuent de les aider!» Rachel nous parle de cette famille du Burundi qu’ils aident depuis 6 mois. Ils ont 7 enfants. La force du Book Humanitaire c’est de mettre en contact les gens de cœur avec les personnes dans le besoin.

Du soleil dans leur vie

Selon elle, ici, la situation n’est pas facile. La pauvreté a un nouveau visage. «On a maintenant des personnes qui travaillent et qui n’y arrivent pas. Maintenant tout le monde peut être touché. Avant on avait une grande classe moyenne, l’écart se creuse».

«Des gens viennent cogner à notre porte en souliers, ils n’ont pas de mitaines, rien à manger. Il y en a beaucoup, vous seriez étonné. On fait ce qu’on peut et, avec tous nos bénévoles, ça met un peu de soleil dans la vie des gens.»

En ce moment, l’organisme est occupé à préparer des paniers de Noël. «On aide tous ceux qui ne recevront pas de paniers. On a reçu leur nom et on est en train d’emballer.» Ils en feront une soixantaine.» Il y a un manque de paniers plus criant cette année. «Des gens qui m’appellent et qui pleurent. Chaque histoire est dramatique. On essaye d’en donner le plus possible», nous confie-t-elle.

D’un autre côté, beaucoup de gens l’ont appelé cette année pour offrir des paniers de Noël à une famille. «Je m’occupe de les mettre en lien directement».

Rachel Lapierre a fait des missions humanitaires à travers le monde durant plus de quinze ans avant de créer son propre organisme d’entraide, à but non lucratif, qui a pris naissance dans les Laurentides. Le Book Humanitaire existe depuis 4 ans, mais Rachel fait de l’aide humanitaire, dont des voyages, depuis 17 ans.

Notez que la journée du 25 décembre, un repas sera servi au Méridien pour 400 personnes. Le Book Humanitaire s’occupe de cuisiner les 400 repas.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.