Centre de réadaptation de Saint-Jérôme : Les enfants déplacés dans des locaux « adaptés »

Par Aurélie Moulun

Les enfants placés en urgence dans le salon et la salle de jeux de l’unité l’Odyssé du Centre de réadaptation de Saint-Jérôme ont été relocalisé « dans des locaux plus adaptés », selon Myriam Briand, directrice de la protection de la jeunesse (DPJ).

Le 24 mai dernier, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux dénonçait que « des enfants d’âge préscolaire, admis en urgence à l’unité l’Odyssée du Centre de réadaptation de Saint-Jérôme, vivaient présentement dans le salon et la salle de jeux du centre [dans des pièces sans fenêtres], faute d’espace disponible », a-t-elle fait savoir par voie de communiqué.

En entrevue avec le Journal le 16 juin dernier, la directrice de la DPJ explique la décision d’avoir placé des enfants de 5 ans et moins dans ce type de local.

« Effectivement, il y a eu engorgement, notamment à cause de l’augmentation des signalements. Le mois de juin est souvent une période critique de signalements. Et on ne maintient pas un jeune dans une situation s’il est en danger », explique Mme Briand. « C’est une situation exceptionnelle », assure-elle.

Normalement, les enfants de ces âges sont placés en famille d’accueil. Toutefois, pour les enfants concernés, il ne s’agissait pas de la meilleure solution, ajoute la directrice.

Selon elle, certains enfants ont pu développer des troubles de comportement ou des troubles d’attachement. Ceux-ci auraient donc eu besoin de prendre du recul par rapport aux figures parentales.

Elle explique donc que la DPJ aurait été chercher les ressources nécessaires afin d‘encadrer ces enfants en bas âges.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *