|

Autobus Campeau se tourne vers le futur

Par lpbw

ENTREPRISE. L’électrification des transports était au cœur des discussions, entre l’homme d’affaires bien connu Alexandre Taillefer et le propriétaire d’Autobus Campeau, Jacques Campeau, lors d’un événement tenu à l’Hôtel de région, le 6 avril dernier.

Devant plusieurs gens d’affaires, M. Campeau, qui a récemment acheté des autobus électriques à Autobus Lion, une entreprise de Saint-Jérôme, a vanté ce moyen de transport propre. «L’électrification, c’est une bonne chose. Les moteurs électriques sont performants. Il faut penser à l’avenir de nos enfants et à l’environnement. Il faut s’en aller vers un virage vert», a souligné l’entrepreneur de la région qui dessert cinquante écoles de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord.

L’octroi de subvention du gouvernement pour le transport électrique en plus de la coupe de subvention pour le diesel a motivé M. Campeau à prendre ce virage.

Un phénomène qui va s’amplifier

À ses côtés, l’ex-dragon a salué l’initiative de M. Campeau qui, selon lui, comprend qu’il ne peut pas s’asseoir sur ses lauriers. «Je suis certain que petit à petit, c’est un phénomène qui va s’amplifier», estime M. Taillefer. «Vous participez d’une façon extrêmement positive au développement économique du Québec», a-t-il poursuivi en s’adressant à M. Campeau.

L’homme d’affaires a rappelé que sa société de placement privée, XNPD Capital, a investi plusieurs millions de dollars dans l’électrification des transports. «On croit énormément aux aspects économiques de l’utilisation de l’électrification pour les transports».

Selon lui, pour remettre en question le modèle d’électrification du point de vue économique, il faudrait que le litre d’essence descende à près de 40 sous.

Pour sa part, la PDG d’Autobus Campeau a affirmé que l’électricité est quelque chose de constant. Ce qui n’est pas le cas avec le prix du baril de pétrole, dit-il.

Autobus Lion

Au fond de la salle, Marc Bédard, président d’Autobus Lion, était une personne attentive aux propos des deux hommes d’affaires. Son entreprise jérômienne vend plusieurs véhicules électriques au Québec, au Canada et aux États-Unis. «Le vert, même si nos pare-chocs sont bleus, c’est un peu le futur de notre compagnie», a-t-il dit au micro.

Autobus Lion a beaucoup innové depuis sa fondation en 2008. Après le transport de personnes, l’entreprise se tourne maintenant vers le transport de marchandises. «Nous allons avoir de belles annonces à faire bientôt», a terminé M. Bédard.

Cet événement organisé par la coopérative Desjardins et la Caisse de dépôt et placement du Québec se déroulait sous le thème de la croissance des PME des Laurentides.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.