Audrey Laurin, Frédéric Palardy, Majorik Bouchard, Sandra Cormier, Chantal Fortin, Jonathan Demers, Manon Quintal, Mathieu Maisonneuve, Marc Charbonneau, le maire Stéphane Maher et Gabrielle Larocque.

| Par France Poirier

Un atelier des Impatients s’installe à Saint-Jérôme

Santé mentale

C’est au Musée d’art contemporain des Laurentides qu’un nouvel atelier des Impatients a ouvert ses portes. Il a été inauguré le 29 mars dernier.

C’est grâce à la volonté et l’intérêt du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, de la Fondation de l’hôpital de Saint-Jérôme et du Musée d’art contemporain des Laurentides que l’organisme Les Impatients a pu implanter un atelier.

Qui sont Les Impatients?

Fondés en 1992, Les Impatients ont pour mission de venir en aide aux personnes qui vivent avec un problème de santé mentale par le biais de l’expression artistique. Les Impatients offrent des ateliers de création et favorisent les échanges avec la communauté par la diffusion des réalisations de leurs participants. L’organisme offre maintenant ses ateliers dans 14 lieux différents de Montréal et en région.

Début des ateliers

C’est l’automne dernier que les ateliers ont débuté, dirigés par Gabrielle Larocque, artiste sérigraphe et spécialiste du patrimoine vivant. Elle est assistée d’intervenantes du CISSS des Laurentides.

Un grand local a été alloué dans le musée pour les activités des Impatients qui se rendent tous les jeudis pour créer. Ils ont déjà commencé la création et leurs œuvres y sont exposées.

Le projet d’ateliers des Impatients a été initié par le CISSS des Laurentides qui souhaitait offrir des ateliers des Impatients à leur clientèle. Les Impatients de Saint-Jérôme ont rapidement reçu l’appui de la Fondation de l’hôpital. Le lieu a rapidement été trouvé comme Jonathan Demers, le directeur général du Musée, connaissait déjà Les Impatients.

« Depuis quelques années, j’ai la chance de côtoyer l’organisme Les Impatients en raison de mon implication comme membre du comité d’honneur de l’encan Parle-moi d’amour. Il s’agit d’un bel organisme, mais surtout essentiel », a souligné M. Demers.

Quant à Chantal Fortin, directrice générale de la Fondation de l’hôpital régional de Saint-Jérôme, lorsqu’elle a rencontré Frédéric Palardy, directeur général des Impatients, elle a été convaincue instantanément. « Nous nous sommes sentis choyés de pouvoir, nous aussi, faire une différence pour notre communauté et installer enfin cette nouvelle opportunité au profit des gens soignés ici! »

 
 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.