| Par lpbw

Abandon des fusions: Jean-Pierre Joubert «satisfait», mais prudent

COMMISSIONS SCOLAIRES. Le président de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, Jean-Pierre Joubert, se dit satisfait de la décision du ministre François Blais d’abandonner le projet de fusion de commissions scolaires. Toutefois, il reste prudent.

« Il va y avoir des fusions, mais ça ne sera pas des fusions à tout prix, estime-t-il. Ça sera probablement des fusions voulues».

« Nous sommes satisfaits qu’ils aient découvert que les fusions à tout prix n’étaient pas une économie à court terme», ajoute M.Joubert qui souligne que certaines commissions scolaires seront sans doute appelées à partager des services entre elles éventuellement.

Le prédécesseur de M.Blais, Yves Bolduc croyait que les fusions scolaires allaient dégager des économies. L’actuel ministre de l’Éducation n’y voit aucune économie.

« Compte tenu de la démonstration rigoureuse faite par la Fédération et ses membres sur les coûts liés aux fusions à grande échelle, le ministre n’avait pas le choix de se rendre à l’évidence qu’il n’y aurait pas d’économies, et ce, comme nous l’avions toujours affirmé », a déclaré la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec, Josée Bouchard, par voie de communiqué.

Abolition des élections scolaires

Dans un autre dossier, Jean-Pierre Joubert a bien voulu réagir à l’abolition éventuelle des élections scolaires qui ont connu un piètre taux de participation en novembre 2014.

« Je ne vois pas comment on améliore un système en abolissant ces élections. Dans presque toutes les provinces canadiennes, les élections scolaires et municipales se tiennent la même journée, on voit également ça aux États-Unis. Nous allons attendre le dépôt de la loi», termine-t-il.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.