| Par Luc Robert

845 000 $ pour reconstruire un pont de bois

Transports Québec avise que des travaux de reconstruction d’un pont de bois, situé à la décharge du chemin du Lac-Connelly Sud, s’échelonneront sur une dizaine de semaines pour remplacer l’ouvrage.

« Durant cette période, la route sera complètement fermée à la circulation, à la hauteur du chantier. La circulation sera néanmoins possible de part et d’autre de l’entrave. Les usagers sont invités à emprunter un trajet alternatif, par le chemin du Lac-Connelly Nord, le chemin de la Carrière, la route 333 et le chemin du Lac-Bleu », est-il précisé dans la missive du MTQ.

Sentiments partagés

Pour le propriétaire actuel du terrain longeant le pont de la décharge, les travaux sont devenus un mal nécessaire. « Oui, ça va embourber la circulation. Mais on aura droit à un pont avec trottoirs prolongés. Mon voisin et moi-même avons eu une lisière de terrain expropriée pour cette fin. Le remplacement est une bonne chose, car la structure était en train de tomber. Mais pour le reste… »

M. Gauthier n’est pas tendre envers le MTQ pour l’état de l’ouvrage. « Quand ils ont ré-asphalté, il y a une quinzaine d’année, l’approche du pont a été faite trop haute. Les voitures et les camions qui arrivent tombent sur le tablier en bois, au lieu de rouler dessus. Si les travaux avaient été faits intelligemment, à égalité avec le pont, il serait encore en bon état pour un bon bout, à mon avis. Mais de toute manière, des camionneurs circulent encore là illégalement et, tôt ou tard, il aurait dû être refait. »

L’organisme provincial devrait ajouter que pour joindre le chemin de la Carrière, les automobilistes peuvent aussi emprunter le chemin du Lac Bertrand, qui devient ensuite Abercrombie. La rue McGuire peut ensuite être utilisée en virant à gauche.

L’entrave majeure est permanente, jusqu’au 2 octobre. « La localisation des travaux a lieu à partir d’environ 100 mètres à l’ouest de la rue du Petit-Ruisseau (ex-Auberge du même nom). »

Près d’un million $

Le contrat de remplacement du pont a été attribué à la firme Gelco, de Val-Morin, au montant de 845 824,14 $, avant les taxes, selon le SEAO.

Le contrat a été conclu le 16 septembre 2021, tel que l’avait alors publié Le Nord. Le MTQ avait répondu au journal, à l’époque, que les travaux devaient débuter à l’automne de la même année.

Rappelons que l’édification de la structure remonte à 1969. Des limites de poids sont exigées actuellement pour prolonger sa durée de vie, soit à 18 tonnes pour un camion simple, 26 tonnes pour un semi-remorque et 34 tonnes pour un train routier. Les exigences sont toutefois seulement indicatives, car la circulation des camions est interdite sur le chemin du Lac-Connelly.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.