| Par journal-le-nord

Conseil municipal de Saint-Jérôme : Benoît Beaulieu réplique aux conseillères indépendantes

La situation a dégénéré lors du dernier conseil municipal de Saint-Jérôme, alors que les deux conseillères indépendantes Nathalie Lasalle et Johanne Dicaire ont demandé, une fois de plus, au maire de se retirer et aux conseillers de se dissocier des gestes posés par le maire et dont ce dernier est accusé par le DGEQ.

 

« Qui écrit vos textes ? »

Ça se passait à la fin de l’assemblée à la période d’information du conseil au public. « Aux questions que nous avons adressées au maire, c’est le conseiller Benoît Beaulieu, désigné tacitement par son chef pour répondre qui nous a demandé qui écrivait nos textes. Tout laisse croire que pour lui, en tant que femmes, nous sommes incapables de réfléchir par nous-mêmes et mettre nos réflexions sur papier. Quelle attitude révoltante et incroyablement méprisante à notre égard. Par cette simple question, Benoît Beaulieu a révélé quel homme il est réellement, un homme d’une autre époque, celle où les femmes devaient se taire et n’avoir aucune prise de position », ont-elles souligné.

Elles ont rappelé que le conseiller a souligné que les 200 personnes présentes au conseil municipal n’étaient pas représentatives de la population jérômienne.  « Les Jérômiens ne doivent plus tolérer que Stéphane Maher, Benoît Beaulieu ainsi que tous les autres conseillers municipaux de son équipe qui les protègent se fichent de la population. Ça n’a plus de sens, ils ne se cachent plus pour mépriser la population de Saint-Jérôme », affirment celles-ci.

Johanne Dicaire, conseillère indépendante.

Élection de 2017

Benoit Beaulieu a souligné que les deux conseillères étaient bien fières de se faire élire en faisant partie de l’équipe Maher. « Il nous a accusées de malhonnêteté envers nos citoyens lors de l’élection de 2017 parce que nous nous sommes présentées avec l’équipe Maher. Il oublie que c’est le chef qui est devant les tribunaux, accusé de malversations électorales par le DGEQ, et que nous nous sommes dissociées de son parti. Par conséquent, nous n’avons pas de leçon d’honnêteté à recevoir de lui, du maire et de son équipe de conseillers ».

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

4 Comments

  1. Meredith Farrell

    Très déçues de voir ce genre de comportement ….

    Reply
  2. real frechette

    bien répondue madame dicaire

    Reply
  3. Mario Fauteux

    En effet, le conseiller Benoît Beaulieu n’a vraiment pas de leçons de démocratie à donner à qui que ce soit, lui qui était avec le maire et Gilles Robert pour nous expulser du parti entraînant des accusations du DGEQ à l’endroit du maire. De plus, pour l’avoir vécu, le même Benoît Beaulieu a été carrément le maître de cérémonie des tensions et tiraillements au sein de ce parti Vision St-Jérôme. Il est le pire ennemie de son propre parti politique, et je ne suis pas le seul à le penser…

    Reply
  4. real frechette

    c sur ce présenté avec une équipe bien rode comme celle que monsieur maher avait lord des dernière élections municipale , vous donne un appuie incontestable vous et presque que sur d etre élus , comme indépendant c autre chose madame LaSalle

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.