|

135 hectares de plus seront protégés à Saint-Hippolyte

Par lpbw

ENVIRONNEMENT. Conservation de la nature Canada (CNC) a annoncé vendredi matin l’acquisition d’une propriété de 135 hectares dans la Réserve Ogilvy à Saint-Hippolyte.

«Cette acquisition permet de consolider la protection dans le secteur du massif des escarpements de Piedmont, Prévost et Saint-Hippolyte», a affirmé Nathalie Zinger, vice-présidente de CNC, dont l’organisme possède déjà la réserve naturelle Alfred-Kelly (471 hectares). Environ sept kilomètres carrés sont maintenant protégés dans ce secteur.

Mme Zinger a noté que ce massif est un grand territoire forestier peu fragmenté qui permet le déplacement de mammifères tel que l’orignal. «C’est un endroit où l’on retrouve une flore et une faune assez exceptionnelle et un lieu de vie. C’est une recharge pour les eaux souterraines qui vont nous permettre d’avoir de l’eau de bonne qualité. C’est plus que de protéger un terrain et de le mettre en valeur», a-t-elle expliqué.

Celle-ci mentionne que ces milieux naturels procurent des habitats à une grande variété d’espèces, dont la grenouille des marais et le noyer cendré, espèce en voie de disparition au Canada.

La moitié de l’objectif

Avec cette nouvelle zone protégée, le Comité régional pour la protection des falaises (CRPF) a atteint la moitié de l’objectif qu’il s’était fixé en 2003. «Nous voulons posséder l’ensemble du massif à cheval s’échelonnant sur les trois municipalités et qui a une superficie de 16 kilomètres carrés», a mentionné le président du CRPF, Claude Bourque qui a tenu à remercier les partenaires impliqués dans le projet en plus de souligner l’importance de leur effort financier.

M. Bourque a confié que son organisme était en négociation avec les propriétaires du secteur afin qu’ils transforment leur propriété en réserve naturelle. «Ça aurait la même portée en terme de conservation que si nous devenions propriétaires», a-t-il précisé. Notons que l’organisme est propriétaire de la réserve naturelle du Parc des Falaises dans le secteur Gagné-Beaulne et Labonté.

Élu il y a seulement trois semaines, le conseiller responsable Bruno Allard s’est réjoui de cette acquisition. «J’ai grandi à Saint-Hippolyte, j’ai pu profiter de nos forêts et de nos lacs. C’est très important de pouvoir les préserver pour les générations futures».

«Un don écologique»

C’est l’entreprise TAF Immobilier qui possède les terrains de la Réserve Ogilvy depuis 35 ans qui a accepté de vendre la propriété à CNC au prix d’environ 425 000$. «Nous sommes très fiers d’avoir participé à cette vente et d’avoir fait un don écologique», a affirmé le président de l’entreprise Robert Vinet. C’est un havre de paix, un endroit fantastique où habiter. Nous avons une qualité de résidents qui ont tous les mêmes valeurs», a-t-il poursuivi.

M. Vinet a tenu à souligner l’implication dans le projet de Gilbert Tousignant, vice-président du CRPF ainsi que de Guy Leclerc, représentant de l’Association des résidents de la Réserve Ogilvy.

En plus du CRPF, de CNC et de TAF Immobilier, le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, la Municipalité de Saint-Hippolyte, la Fondation ECHO, la Fondation de la faune du Québec ainsi que la Caisse Desjardins de Saint-Jérôme ont participé à la réalisation de ce projet.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.