|

Une bénévole déterminée est devenue parmi les meilleures au monde

Par Lpbw

PORTRAIT. Son bénévolat l’a menée à relever le défi d’IRONMAN 70.3, elle qui dans sa jeunesse n’a pratiqué régulièrement aucun sport, individuel ou collectif. Et pourtant, à son tout premier essai à l’exigeant IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant, l’an dernier, Myrianne Côté, une entrepreneure à son compte ("Bleu Connexion") de Mont-Tremblant, a terminé 3e dans la catégorie des femmes (40 à 44 ans), performance qui l’a qualifiée au championnat du monde – rien de moins – de cette discipline, à Las Vegas, à l’automne 2013!

En juin de l’an dernier, quand elle a croisé le fil d’arrivée du IRONMAN 70.3, cette maman de deux fistons de 10 et 12 ans ignorait qu’elle terminait 3e sur environ 120 athlètes de sa catégorie. Son sourire radieux (photo ci-contre) en était un de pure satisfaction. « C’était le bonheur de franchir la ligne d’arrivée… Je savais que je venais de réaliser un rêve… Puis, voilà que ma belle-mère – bénévole à l’arrivée – me saute au coup pour m’embrasser et mon amie Isabelle – bénévole, elle aussi – qui m’accroche une médaille au cou en me disant: « Tu t’en vas à Vegas ! »… Quoi ? … Je ne le croyais tout simplement pas !!! », nous a raconté Myrianne, quelques jours avant le IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant de dimanche dernier.

Un peu moins de trois mois plus tard, au Championnat mondial à Las Vegas à l’automne 2013, Myrianne terminait 23e parmi les 133 meilleures spécialistes du "70.3" issues de 69 pays à travers le monde!

Sa piqûre

Mme Côté est une bénévole assidue d’IRONMAN Mont-tremblant, exception faite du récent IRONMAN 5150 où, de son propre aveu, elle n’a été que spectatrice.

Sa piqûre pour cet épuisant triathlon lui est venue justement à cause de son implication comme bénévole aux compétitions tenues à Tremblant.

« Je suis bénévole depuis les tout débuts (d’IRONMAN) à titre de vélo de tête », nous explique-t-elle. « Assignée à pédaler et à ouvrir le chemin à la 3e triathlète "pro" à son retour au parc où elle doit passer de l’étape vélo à la troisième et dernière, la course à pied. On peut dire sans se tromper que cette énergie, cet enthousiasme et cette volonté de dépassement que j’ai côtoyée m’a contaminée à mon tour. Moi aussi, j’avais envie de goûter à ça! »

Myrianne Côté n’était toutefois pas dupe de l’énorme défi qu’elle se lançait, elle qui, au départ, n’était pas une nageuse… fluide! Et elle avait moins de 500 km d’expérience en vélo. Sa discipline de prédilection était toutefois la course à pied.

Elle vous dira enfin qu’il faut un bon encadrement – tant familial que sportif et médical – et beaucoup de discipline personnelle pour apprendre et maîtriser ces trois épreuves.

« Mais, termine-t-elle, une des politiques que je me suis données est de ne pas hypothéquer le temps consacré aux miens. Mes hommes – mon conjoint et mes deux garçons – m’appuient, mais je ne dois pas toucher au temps familial. »

Myrianne Côté apparaît dans un court métrage tourné par les Américains sur le championnat du monde 2013 d’IRONMAN 70.3 à Las Vegas à http://www.youtube.com/watch?v=67-4orXTr6g

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.