| Par Luc Robert

La troupe Éléganza devant son public avant les compétitions

Saint-Jérôme

À sa troisième année d’existence, la troupe adulte de patinage artistique Éléganza, de Saint- Jérôme, maintient la cadence. Le groupe s’en promet aux trois compétitions d’envergure auxquelles il participera en saison 2017-2018.

« La troupe est à la base récréative, mais individuellement, les filles sont toutes un peu compétitives dans l’âme. Dans nos rangs, nous avons des débutantes, mais aussi d’anciennes patineuses qui tracent la voie. Il y a un grand désir de réussite, surtout d’améliorer nos notes personnelles », a fait remarquer Annie Dominique, entraîneuse responsable des chorégraphies.

Éléganza regroupe 19 personnes dans ses rangs. Elle a la particularité de posséder un maximum de 25 % des effectifs dont l’âge est inférieur à 35 ans. Une troupe élémentaire, pour les 12 ans et moins, vient aussi de voir le jour.

« Nous comptons sur une bonne répartition d’âges chez les adultes. Chacune apporte sa contribution, selon le thème musical choisi.

Les filles s’entraident pour les cheveux, le maquillage, les robes, les mouvements et même pour compter les pas de la chorégraphie.

Le partenariat est beau à voir », a renchéri la trésorière, Nancy Desjardins.

La troupe Éléganza participera aux compétitions de Saint-Hubert, en décembre, de Trois-Rivières, en février, et de Laval, en mars. « La compétition du 9 décembre, à Saint-Hubert, approche rapidement. Nous aurons l’occasion de voir où nous en sommes rendues, une semaine avant, le dimanche 3 décembre à 20 h, lorsque nous tiendrons un spectacle de démonstration à l’aréna Rivière-du-Nord.

Nous en profiterons pour peaufiner notre chorégraphie sur les chansons I will be there for you et Living on a prayer », a dévoilé Annie Dominique.

Les habitués des matchs locaux des Panthères ont l’habitude de voir les dames d’Éléganza s’entraîner hors glace, les mercredis soirs, sous les estrades de l’aréna Rivière-du-Nord 1.

« Une grande partie de notre chorégraphie est pratiquée soit dans le corridor, ou dans un local, selon les disponibilités. Nous avons un ratio d’une heure de préparation hors glace, pour une heure et demie de séances sur la patinoire. Le temps de pratique est important pour perfectionner les gestes et aller ensuite chercher des points supplémentaires en compétitions.

Nous avons un grand potentiel, ce qui nous permet de relever le niveau de la chorégraphie », a conclu Annie Dominique, aussi appuyée par Marie-Ève Morin et Marie-Pierre Landry aux postes d’entraîneuses.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.