|

Patrick Bureau vole la vedette

Toutes les équipes sportives des Cheminots étaient réunies jeudi soir, à la salle de réception la Caravelle, pour le traditionnel gala annuel. Mathieu Locas, ancien étudiant du cégep de Saint-Jérôme et animateur à CKOI Gatineau, animait la soirée. Le Service d’animation sportive en a profité pour honorer plusieurs athlètes, en plus de souligner les performances de ses équipes, mais c’est le nom de Patrick Bureau qui était sur toutes les lèvres à la fin de la soirée.

Le finissant a remporté les deux hommages d’équipe, le Cheminot Leadership Or et le Cheminot Performance Or, en plus d’ajouter le Cheminot parascolaire. Bureau a complété sa soirée en remportant le plus grand honneur du gala, le Cheminot Détermination Or et du même coup, une bourse de 150$ offerte par la Fédération des caisses Desjardins du Québec.

Les meilleurs athlètes de chacune des disciplines étaient tous en compétition pour ce prix remis à l’athlète ayant démontré une grande détermination tant aux compétitions qu’aux entraînements et ayant comme but de toujours dépasser ses limites. Christina Lessard (soccer) et Charlie Loignon (volleyball AAA) étaient aussi en lice.

Une saison extraordinaire

Patrick Bureau est l’emblème de l’équipe masculine de soccer intérieur des Cheminots cette saison. En fait, selon le Service d’animation sportive, le héro de la soirée aura marqué son temps. Capitaine de l’équipe depuis 2008, il aura réussi à donner une définition à la façon de jouer et de s’entraîner.

Le parcours du finissant est pour le moins éloquent. En trois saisons, il a réussi à gagner trois bannières de championnat de saison, deux autres de championnats régionaux et deux d’éthique sportive. Il a aussi réussi à marquer plus de 50 buts et d’être élu à deux reprises sur l’équipe d’étoiles.

Cette saison, Bureau a remporté le championnat des compteurs de la ligue de soccer intérieur A avec 22 buts en 10 parties. Il a notamment joué les héros en finale des séries éliminatoires lorsqu’il a réussit à trompé la vigilance du gardien de l’Abitibi, en fusillade.

Un joueur d’équipe

«Je dois donner crédit à mon équipe. S’ils n’avaient pas embarqué, je n’aurais pas pu réussir tout ça. Je me suis présenté aux entraînements et aux matches en donnant toujours mon 100%. À l’extérieur, je suis resté en contact avec les joueurs en m’assurant qu’ils avaient du plaisir. Je l’ai ait encouragé, supporté et je me suis assuré de les rendre allaise. Bref, j’ai essayé de maintenir une bonne chimie», a-t-il indiqué humblement.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.