| Par Luc Robert

Les Cardinaux de Saint-Jérôme placent leurs pions en vue des saisons 2022 et 2023

Les Cardinaux de Saint-Jérôme ont procédé à deux transactions, au cours des derniers jours, en mettant, entre autres, la main sur le voltigeur Corentin Boucher, tout en obtenant plusieurs choix pour les deux prochains repêchages.

Les Cardinaux ont tout d’abord mis la main sur Boucher, fils de l’ancien lanceur gaucher des Expos Denis Boucher, en cédant en retour deux choix de deuxième tour, obtenus d’Acton Vale (encan de 2021) et de Saint-Jean-sur-Richelieu (repêchage de 2022). La troisième sélection de 2022 des Expos devient maintenant la possession des Cardinaux.

En deux saisons à Sherbrooke, Boucher a maintenu une moyenne au bâton de ,288 en 59 apparitions officielles au bâton. Il a récolté 4 doubles, 1 triple et deux coups de circuit. Il a de plus cumulé 13 buts sur balles, a marqué 8 fois et a produit 15 points. Il démontre en plus un ratio de présences sur les sentiers de ,416.

« On parle d’un jeune 24 ans, qui déménagera ici et sera disponible régulièrement. Il a réussi des doubles contre nous et il sera un bon actif », a commenté François Rousseau, directeur-gérant des Cardinaux.

Départ des vétérans

Dans l’autre transaction, Rousseau a envoyé l’as partant Philippe Saad et le joueur d’utilité Maxime Désy-Péloquin au Cactus de Victoriaville, en retour de 3 choix au repêchage de 2022.

Saad a oeuvré durant les deux dernières saisons à Saint- Jérôme, récoltant 5 victoires et subissant 8 revers, en incluant les séries éliminatoires. L’artilleur a récolté 298 retraits au bâton, en 253 manches de travail dans la LBMQ. Désy-Péloquin a maintenu une moyenne au bâton de ,243 à Saint-Jérôme.

« Philippe a demandé une transaction. Il était courtisé par plusieurs équipes. Victo a aussi demandé d’inclure les services de Maxime, qui est un bon ami de Philippe », a poursuivi François Rousseau.

En retour, les Jérômiens obtiennent deux choix de premier tour en 2022, celui de Victoriaville et de Thetford Mines, ainsi que le choix de 2e tour du Cactus.

Les Cardinaux risquent donc d’être à la recherche d’artilleurs pour le repêchage 2021, qui se tiendra à la mi-novembre.

« Les lanceurs seront une denrée rare au repêchage de 2021. Ce sera différent au draft de 2022, alors que de 10 à 15 joueurs de la Rive-Nord seront éligibles au repêchage. Nous voulons avoir une bonne équipe, quand le futur stade de baseball de Saint-Jérôme ouvrira, peu importe l’année », a-t-il repris.

Selon François Rousseau, la LBMQ devra trouver une façon de conserver ses éléments vedettes.

« Il faut trouver une façon de garder les joueurs qui s’en vont dans la Ligue Frontier, spécialement les artilleurs. On perd nos meilleurs, comme Louis-Philippe Pelletier. On va aussi explorer la possibilité d’accueillir des joueurs internationaux, comme Drummondville l’a fait. Notre fiche en saison 2021 n’a pas été au niveau de nos attentes, mais nous avons bien fait au premier tour des éliminatoires. »

Les Cardinaux ont en effet terminé derniers de la division Louisville Slugger, ex æquo avec Montréal, avec un dossier de 6 victoires contre 16 échecs, en saison régulière. Ils ont vaincu Montréal dans une série suicide 2 de 3 au premier tour des séries, avant d’être balayés par les Pirates de Saint- Jean en 4 parties, en 2e ronde.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.