Stéphane Garand se prépare en vue des mondiaux qui auront lieu en Espagne à la fin du mois.
|

Le judoka Stéphane Garand devient champion canadien

Par Lpbw

SPORT. Stéphane Garand a décroché le titre de champion canadien de judo dans la catégorie Masters (vétérans de plus de 81 kg), la fin de semaine dernière à Saguenay.

Après avoir remporté deux combats par ippon et wazari, son troisième opposant a déclaré forfait. Ce fut suffisant pour couronner le Prévostois vainqueur du Championnat canadien de judo.

« Je ne m’attendais pas à gagner. J’aurais été content de terminer troisième», confie Garand.

Celui-ci a livré son combat le plus difficile au Québécois Guy Coulombe, un judoka qui l’avait déjà battu. L’athlète a ensuite défait Mike Soares, un résident du Nunavut.

Stéphane Garand était bien préparé pour ce championnat puisqu’il a participé à plusieurs compétitions régionales.

En route vers les mondiaux

Le judoka profite de quelques jours de repos pour soigner ses petits bobos en vue du championnat mondial en Espagne le 31 mai.

Alors qu’il avait pris la 7e place en 2012 lors de cette compétition, le sensei ne vise rien de moins qu’une médaille cette année.

« La dernière fois, j’étais stressé et je ne savais pas comment ça fonctionnait. Malgré tout, j’ai eu un bon résultat. Cette fois, ça va être plus facile puisque j’ai l’expérience de ce championnat», raconte celui qui devra débourser 2 000 $ de sa poche pour participer à cet événement sportif.

Un club prometteur

En plus de s’entraîner pour les compétitions, Stéphane Garand dirige l’école de judo Dojo Zenshin depuis près d’un an. Le sensei est fier de voir certains jeunes de son club se démarquer lors de différents événements.

Le 26 avril dernier à Montréal, Alec Garand et Félix Mercier ont remporté l’or tandis que Loïc Archambault-Monette et Antoine Chaloux ont décroché l’argent. En mars dernier à la Coupe de Montréal, Gabriel Dion a terminé au 2e rang et Alec Garand a terminé sur la troisième marche du podium.

« Gagner une médaille les rend fiers, ils ont un sentiment d’accomplissement. Ça change leur mentalité, leur comportement est différent», observe M.Garand.

Celui-ci affirme que le judo amène certains jeunes à canaliser leur énergie. D’autres ont pris confiance en eux ou ont amélioré leurs notes scolaires, souligne-t-il.

Son école compte une cinquantaine de membres, dont environ trente jeunes.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.