(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
Le CDESL travaille sur divers scénarios pour remplacer l’IRS (ex-aréna Melançon).
|

Le CDESL ne veut pas s’éloigner de Saint-Jérôme

Par Luc Robert

Le Conseil de développement excellence sportive Laurentides (CDESL) entend conserver un pied à terre près de Saint-Jérôme, afin que les sportifs et sportives du secteur ne soient pas pénalisés par l’éventuel déménagement de juin prochain.

L’organisme, qui offre de l’encadrement et des services médicosportifs aux athlètes individuels provenant des huit MRC de la région des Laurentides, a finalement dû poursuivre ses activités avec cet appellation (CDESL), car la mention ESL existe déjà près de chez-nous.

« ESL existe déjà au sud de notre région, avec Excellente sportive Laval. Pour éliminer toute confusion, quand les jeunes ou leurs parents cherchent nos coordonnées sur Google, Il a été jugé préférable de poursuivre avec le CDESL finalement. Ça ne change rien à nos activités. Nous offrons toujours des service de préparation mentale, physique et nutritive aux jeunes », a souligné M. Simon Trudel, nouveau directeur-général du CDESL.

Le nouveau directeur-général du CDESL, Simon Trudel. (Photo : CDESL)

Nouvelle direction

L’organisme se trouve entre de bonnes mains, puisque M. Trudel occupait déjà la fonction de coordonnateur des services aux athlètes au CDESL.

« J’ai en effet une connaissance de plusieurs années sur le territoire. Je connais les intervenants et les groupes jusqu’à Mont-Laurier. Ces acquis me permettent de comprendre les réalités communes et les différences entre nos MRC. Ayant été à la coordination, je peux prévoir certaines situations à l’avance et les améliorer. »

Kinésiologue de formation, il est à l’emploi du CDESL depuis septembre 2018. Il succède à Christian Côté à la fonction de directeur-général.

« Monsieur Trudel démontre depuis le début de notre association sa passion pour le sport et le développement des athlètes et jeunes sportifs de la région. L’esprit d’équipe et le leadership dont il fait preuve a su mettre en confiance les collaborateurs internes et externes. De plus, son expertise terrain sera fort utile pour répondre aux besoins grandissants du milieu sportif régional », a louangé le président du conseil d’administration du CDESL, M. François Cantin.

Localisation

Bien que le CDESL ait pu prendre possession de nouveaux locaux dans un vaste sous-sol de Sainte-Thérèse, l’organisme n’entend pas rapatrier les athlètes vers le sud. Plusieurs athlètes proviennent des Pays-d’en-Haut et le voyagement deviendrait plus long jusqu’à Sainte-Thérèse.

« Nous travaillons à divers scénarios pour remplacer l’IRS (ex-aréna Melançon). Si certaines villes ont des plateaux aux écoles, comme à Mont-Laurier, nous travaillons avec plusieurs scénarios pour ne laisser personne de côté. Nous avons des partenaires exemplaires à Saint-Jérôme, comme l’UQO, le Cégep et autre. Notre but reste de garder un centre d’entraînement le plus près possible de Saint-Jérôme. La Ville demeure un partenaire majeur dans la MRC de La Rivière-du-Nord, peut importe où nous allons finir par nous installer », a-t-il laissé savoir.

« À Lachute, nous faisons affaire avec un gym sur place. Tout est une question de répondre aux besoins des athlètes. C’est très vaste et on sort du cadre du sport : la gestion du stress peut aider pour les examens; l’aide mentale peut aider au travail ou aux études; l’alimentation aide à obtenir un meilleur régime de vie. Le CDESL est un tout. »

Trudel estime qu’un déménagement aidera à bonifier l’offre actuelle.

« Je ne vois pas ça comme une régression de quitter l’IRS. On travaillera différemment. Ça nous sortira de notre routine, ne serait-ce que pour le transport. Notre mandat demeure le service aux athlètes. Les Jeux du Canada et du Québec arrivent. Les jeunes ont besoin de maximiser leurs conditions. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.