|

La différence n'arrête pas Anthony Laviolette

Par David Richer

Anthony Laviolette, des Lions (5), a été chanceux de pouvoir participer au Tournoi provincial Pee-Wee de Saint-Jérôme, cette année, puisqu’au mois de mars 2010, il a appris qu’il était atteint d’une déformation cardiaque qui le forçait d’arrêter de pratiquer ce sport pendant sept mois.

Dans le jargon scientifique, le corps d’Anthony ne vit quotidiennement qu’avec seulement la coroner gauche. Selon les médecins, il s’agit d’un problème qui origine à la naissance.

Rencontré lors du tournoi, le père du jeune garçon, Jocelyn Laviolette, est fier de son fiston. «Le hockey l’a sorti de l’hôpital. Ce sport a aussi changé son comportement. Aujourd’hui, je suis content parce qu’il a porté son quatrième tour de chapeau», déclare le parent véritablement ému par ce que son fils a accompli.

Le numéro 25 a marqué trois des quatre buts qui ont permis à son équipe de remporter la partie par la marque de 4 à 2 contre les Lions (3).

Retour sur la glace

«Quand on a su qu’il pouvait poursuivre le hockey, on l’a tout de suite inscrit au tournoi», précise monsieur Laviolette.

Anthony est de retour au jeu depuis la mi-octobre. Il a joué les sept derniers matchs de la saison régulière. «Quand le médecin lui a donné son accord, cela a été le plus beau jour de sa vie», mentionne son père et entraîneur adjoint de l’équipe.

«Lorsque je suis revenu sur la glace, j’avais peur de ne pas donner une bonne performance. Mais cela s’est bien passée. En plus, les autres joueurs m’ont bien accepté dans l’équipe», raconte Anthony.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.