| Par Marie-Catherine Goudreau

Juliette Davidson vise haut avec le Rouge et Or

Juliette Davidson, membre de l’équipe de natation du Cégep de Saint-Jérôme, a reçu au début du mois une bourse de 2 000 $ de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec. Pour elle, c’est une belle surprise après deux années de pandémie qui ont chamboulé la carrière de la jeune athlète. 

Tout juste avant que la pandémie ne frappe, tout allait parfaitement bien pour Juliette. En secondaire 5, elle s’entraînait en sports-études, se dirigeait vers les essais olympiques et faisait des compétitions au niveau national. « Puis, tout a stoppé d’un coup pendant cinq à six mois », raconte l’athlète de Saint-Jérôme. C’est seulement en septembre 2020 qu’elle a pu reprendre ses entrainements. 

Le choix des études

Cette période a été difficile pour Juliette alors qu’elle avait de gros objectifs pour sa carrière d’athlète. Mais elle a plutôt choisi de fermer ce chapitre et de se concentrer sur ses études. « Je me suis dit qu’il fallait passer à autre chose, que je ne pourrais pas retourner au niveau où j’étais. Mais c’est correct et j’ai accepté que ça ne serait plus pareil. Ça m’a poussé à prendre des décisions que je n’aurais pas pensé prendre. Rien n’arrive pour rien ! », dit Juliette.  

« Quand tu prends une pause de ton sport pendant cinq mois, tu perds le feeling de l’eau. Même si je faisais du jogging, ce n’est pas la même chose. C’est presque de repartir à zéro », indique l’athlète.

L’arrêt précipité des entrainements et l’annulation des compétitions ont plutôt permis à l’athlète de se concentrer sur ses études et de faire son cégep en deux ans, au lieu de quatre, ce dont elle est bien fière. « Je voulais me rendre à l’université le plus rapidement possible », souligne-t-elle. 

Puis, elle a repris plaisir à la natation. Elle n’avait jamais arrêté d’aimer son sport, elle l’apprécie autrement après en avoir été privé pendant aussi longtemps. « Mes résultats ne sont pas aussi bons qu’avant, mais pour moi l’objectif reste d’avoir du plaisir et de garder le goût de nager », maintient Juliette. Elle s’entraîne encore une fois par jour. Au cours de la dernière année, elle a fait davantage des compétitions au niveau collégial.

Nouveaux défis

Juliette termine son DEC en Arts, lettres et communication, option langues au Cégep de Saint-Jérôme durant lequel elle a pu nager avec l’équipe de natation des Cheminots. Cette année, elle a été recrutée par l’équipe du Rouge et Or de l’Université Laval à Québec et elle poursuivra ses études au baccalauréat en enseignement du français langue seconde. 

« J’ai fait un essai avec l’équipe et j’ai vraiment aimé ça. Je connais les coachs donc je suis contente de poursuivre avec eux », se réjouit l’athlète. « Pour la suite, c’est certain que j’aimerais retrouver les niveaux où j’étais avant la pandémie. J’aimerais aussi améliorer mes temps, gagner des médailles sur le circuit universitaire et faire des points pour mon équipe ! », conclut-elle. 

30e édition des bourses de la FAEQ

C’est le 1er avril dernier que la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a tenu la 30e édition du Programme de bourses Banque Nationale. Des bourses individuelles totalisant 126 000 $ ont été remises à 38 étudiants-athlètes. C’est dans le cadre d’un événement en direct sur sa page Facebook, avec le soutien de TVGO, que la FAEQ a distribué des bourses de 2000 $ et de 4000 $ à des étudiantsathlètes identifiés relève, élite ou excellence par leur fédération sportive. Les récipiendaires sont âgés de 15 à 24 ans et viennent de partout dans la province.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Mai