|

Gala de boxe pro-am à Saint-Jérôme

Par lpbw

Un nouveau groupe de boxe, appelé les Promotions SLC, entend présenter à Saint-Jérôme trois événements du «noble art» en 2008, à commencer par une carte pro-am le vendredi 7 mars prochain, à la salle des loisirs située derrière le Cégep de Saint-Jérôme (la chienne à Jacques).

Au programme, SLC concoctera une carte qui pourrait présenter six combats amateurs et quatre batailles professionnelles. «Nous allons tenir 3 événements sanctionnés. La salle de 900 places se prête bien à un tel événement. Nous présenterons des combats à saveur locale, ce qui nous permet d’espérer tenir le gala devant une salle comble», a souligné l’entraîneur de boxe Claude Bélanger.

Noms connus

Selon les plans ébauchés, le volet professionnel comprendra une finale de six rondes impliquera Francis Doiron fils, de Saint-Colomban. Il pourrait être opposé à Jacques Lemaire. Lors de combats de 4 rondes, le Jérômien Pascal Léonard passera chez les pros face à un adversaire à confirmer, qui pourrait être Jean Charlemagne. Un ex-Jérômien, Martin Hudon, ainsi que Martin Germain, devraient compléter la carte professionnelle. «Chez les amateurs, Mario et Vincent Crispo, des neveux d’Arturo Gatti, Mathieu Germain et possiblement Kevin Lavallée seront de la partie. Nous voulons avoir des combattants de qualité, qui ont déjà bien fait lors de compétitions. Ce sera un gala de style du bon vieux temps».

Retour de Doiron À l’écart de l’arène depuis maintenant quatre ans, Francis Doiron jr. (5-4-1, 1 k.-o.) croit que le jumelage possible avec Jacques Larivière (5-5-0, 3 k.-o.) l’avantagera. «Nous voulons signer à 175 livres. L’important est de faire les six rondes, après une longue pause dans ma carrière. Cette fois, j’ai un groupe financier derrière moi et ça fonctionnera. J’ai déjà trois semaines de course dans le corps et les réflexes reviennent, même si c’est encore un peu difficile», a commenté le lourd-léger.

Quant à lui, Pascal Léonard (36-18 chez les amateurs) a hâte de tenter sa chance chez les pros. «J’ai 27 ans et je veux essayer ça. Ma vitesse de coups, ma mobilité et mon crochet de gauche sont toujours là. Jean Charlemagne (1-2-2) est un boxeur de 5 combats d’expérience, ce qui devrait me donner un bon défi. Sa rapidité et sa mobilité iront à merveille dans ma stratégie», a prévu l’ancien tombeur de Benoît Gaudet et d’Antonin Décarie en boxe olympique.

Les billets pour l’événement sont en ventes au Boston Pizza, au Gymnase Giroux de la rue Fournier, ainsi qu’au garage Luc Légaré.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.