(Photo : Luc Robert)
L'entraineur-chef des Patriotes, Gabriel Lanthier.
|

Football scolaire : Les Patriotes ont vendu chèrement leur peau en demi-finale

Par Luc Robert

Les Benjamins des Patriotes de l’école secondaire Saint-Stanislas ont réalisé une belle poussée en séries. Ils ont finalement baissé pavillon par la marque de 17 à 7, samedi dernier en demi-finale du football des écoles secondaires, devant Saint-Jean-Vianney.

Les deux équipes se sont disputé un match défensif hors pair, avec une marque de 0-0 en première demie. Les jeunes Pats ont ensuite pris les devants 7-0 au troisième quart, lorsque Loïc Bouffard a récupéré un ballon échappé par les Dragons dans leur zone des buts. Une transformation réussie a suivi.

« Nous avions le couteau entre les dents à ce moment. J’ai vu que le ballon devenait libre et j’ai foncé le récupérer. Je pense qu’on peut sortir la tête haute de ce match. On a persévéré et détruit leurs meilleurs éléments. Seuls quelques jeux ont fait la différence en leur faveur. Je pense qu’on a livré une performance magnifique, avec plusieurs recrues à bord », a commenté Bouffard après une fin de match émotive.

Profitant de deux interceptions et d’une perte de ballon des Patriotes en milieu de terrain, les visiteurs ont réussi deux touchés et un placement, pour se sauver avec la victoire.

« On a tout donné, y allant de quelques belles poussées offensives jusqu’à la fin du 4e quart. Les deux clubs méritaient la victoire. Les revirements et quelques pouces gagnés ici et là ont fait la différence. On s’attendait à un tel match serré, car nous avions seulement disposé des Dragons par un pointage de 6-0 en saison régulière », a analysé l’entraîneur-chef des Jérômiens, Gabriel Lanthier.

Excellente relève chez les Patriotes

Les Benjamins ont connu une saison au-delà des espoirs, avec un dossier de 5 victoires et 2 échecs.

« Il y a eu une progression énorme de plusieurs éléments en saison 2022. Depuis le camp de l’hiver dernier en gymnase, plusieurs joueurs n’ayant jamais joué au football ont appris une nouvelle position. Je leur dis chapeau d’avoir réalisé une telle percée en séries 2022. Il y a du caractère dans les rangs », a repris M. Lanthier.

Dents de scie

Chez les plus vieux Patriotes, la formation juvénile a été éliminée il y a deux fins de semaine, en quarts de finale, devant les porte-couleurs de la Beauce.

« On les recevait pour une deuxième fois cette saison au terrain de la Polyvalente. Ils ont pris notre mesure par le pointage de 24-14. Cela a été une saison difficile, avec un dossier de 3 gains et de 5 revers. Notre moteur a manqué de torque (couple) », a imagé M. Martin Faubert, responsable du programme de football scolaire à l’école Saint-Stanislas.

« Il y a cependant eu de belles surprises : le receveur de passes Mathis Beaudry et le porteur de ballon Évan Pilon ont progressé. Le programme se reconstruit et de belles années s’annoncent », a ajouté M. Faubert.


Plan de relance

Dans un autre ordre d’idées, les dirigeants du programme préparent des solutions au transport scolaire des effectifs pour la saison 2023. Le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord (CSSRDN) n’offrira plus le transport aux élèves de l’extérieur du territoire immédiat de l’institution scolaire.

« On tiendra une première réunion le mardi 15 novembre prochain, au gymnase de Saint-Stan. On y traitera des solutions alternatives au déplacement des joueurs. Il y a plusieurs options dans l’air, comme l’utilisation de navettes, ou encore de taxi-bus. Mais ce dernier semble offrir des options limitées. Alors que Saint-Hippolyte est couvert, Saint-Colomban n’est pas desservi. Il faudra être imaginatif et stratégique », a évoqué M. Faubert.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.