(Photo : Parc linéaire Le P’tit Train du Nord)
|

Été 2022 : Achalandage record sur le P’tit Train du Nord

Par Marie-Catherine Goudreau

Le 1er novembre dernier annonçait la fin de la saison estivale du Parc linéaire le P’tit Train du Nord. Durant les165 jours d’activités estivales, on a enregistré un achalandage très élevé.

Le transport actif compte de plus en plus d’adeptes et les VAE (vélo à assistance électrique) ont amené une nouvelle clientèle. Ces utilisateurs font maintenant de nombreuses escapades, du déplacement actif ainsi que des vacances à vélo.

Sur les 234 km, on calcule que 72 % des utilisateurs du P’tit Train du Nord sont des cyclistes, et 28 % sont des piétons / coureurs. Les secteurs les plus achalandés sont Saint-Jérôme, Val-David, Mont-Tremblant et Mirabel.

Au total, la patrouille bénévole a effectué 3 600 heures de bénévolat. Ils ont parcouru 40 000 km. On ajoute à cela 4 000 heures de patrouille effectuées par la patrouille étudiante.

L’équipe de patrouilleurs. Photos : Parc linéaire Le P’tit Train du Nord

Des voyageurs sur le P’tit Train

Le service de transport pour cyclistes Autobus du Petit Train du Nord a connu une de ses meilleures années. Il a déplacé près de 4000 clients voyageant de Saint-Jérôme jusqu’à Mont-Laurier entre le 11 juin et le 8 octobre 2022.

On estime que 50 % des voyageurs proviennent de l’extérieur du Québec. Des cyclistes venant notamment de la Grande-Bretagne, de l’Australie, de la France, des États-Unis et de l’ensemble du Canada sont venus découvrir, à vélo, le P’tit Train du Nord.

« L’accueil des gîtes et auberges, la bonne table, l’accueil chaleureux et le sourire des Laurentiens ont été mentionnés par ces cyclistes globe-trotteurs. Les Québécois des autres régions ont aussi été nombreux à nous visiter. L’aspect unique du P’tit Train du Nord avec ses gares, ses rivières et ses attraits a été très apprécié », lit-on dans un communiqué.

Le retour des évènements sur le P’tit Train du Nord

Une vingtaine d’événements étaient au rendez-vous cet été. Les partenaires événementiels choisissent le P’tit Train du Nord soit pour y tenir une levée de fond, un événement local ou pour de grands événements sportifs.

D’ailleurs, l’événement du Marathon du P’tit Train du Nord a obtenu la 45e place dans la liste des 100 meilleures courses au monde selon le magazine Runner’s World.

Ne pas circuler durant le gel et dégel

Depuis le début novembre, le parc est entré dans sa phase de préparation pour la saison hivernale. Il n’y a maintenant plus de patrouille et d’inspections régulières de la piste. On demande donc de ne pas circuler pendant l’entre-saison.

Circuler en période de gel et de dégel détériore la surface de roulement. Cela contribue aussi à la formation d’ornières dans les zones non-asphaltées.

Le derecho a causé bien des dommages sur la piste.

Une année difficile en météo

Cette année, des événements climatiques ont durement touché l’ensemble du territoire. En tout début de saison, les MRC des Pays-d’en-Haut et la MRC des Laurentides ont dû monopoliser des équipes pendant plus de 3 semaines intenses pour dégager les arbres qui ont été couchés par le vent.

Cette tempête a engendré des coûts de plus de 55 000$. Elle a aussi engendré du retard pour les autres travaux prévus pour la saison.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.