|

Du handball dans les Laurentides

Le handball en est à ses débuts dans les Laurentides. Pour l’instant, seule l’école primaire La Vallée, à Saint-Sauveur, offre à ses élèves la possibilité de jouer à ce sport qui compte plus de 2000 adeptes, au Québec. L’idée est venue de Serge Forget et Caroline Archambault qui ont décidé, en 2009, de faire du mini-handball à La Vallée. Ils sont aussitôt tombés en amour avec la discipline et en 2010, ils ont formé une équipe cadette (15-16 ans) pour représenter les Laurentides aux Jeux du Québec de Salaberry-de-Valleyfield.

La formation des Laurentides n’a pas goûté à la victoire aux Jeux du Québec. Toutefois, les jeunes en sont sortis grandis et surtout, ont eu la piqûre pour le handball: «Les jeunes ont adoré l’expérience. En revenant des jeux, ils ont manifesté l’intérêt de former une équipe la saison prochaine pour jouer dans le circuit provincial. Ils voulaient même participer aux derniers tournois de la saison, mais nous avions besoin de repos» a indiqué M. Forget.

Un sport complet

Serge Forget n’est pas un spécialiste de handball. Il est d’abord et avant tout un entraîneur de haut niveau en ballon sur glace. Sa passion envers la discipline est toutefois venue rapidement, lorsqu’il en a fait la découverte: «Caroline a joué au handball au primaire et au secondaire. Pour ma part, l’idée m’est venue après avoir effectué des recherches sur internet et à la bibliothèque. Je trouvais que c’était un sport complet qui regroupe plusieurs qualités athlétiques. Il n’y a pas beaucoup de sport qui nous permet de courir, sauter, tirer, changer de direction, prendre des contacts, prendre des décisions et faire preuve de précision.»

«J’ai par la suite commencé un petit programme, le midi, à l’école La Vallée. La popularité de l’activité s’est manifestée très rapidement auprès des élèves. Je projette de faire un tournoi intra mural l’année prochaine.»

Jeux du Québec

Il y a une bonne différence entre faire du mini handball le midi avec des élèves de son école primaire et former une équipe pour participer à l’événement majeur du handball québécois, les Jeux du Québec. C’est pourtant le défi que Serge Forget et Caroline Archambault ont relevé.

«Nous sommes allés voir du handball de compétition, à Montréal, au club Celtique, pour en apprendre plus. Richard Lebel, un formateur de la Fédération québécoise de handball olympique est ensuite venu donner un camp de formation à tous les jeunes qui étaient intéressés au projet. Nous avons ensuite formé une équipe et ils ont vraiment eu la piqûre» a conclu l’éducateur spécialisé. 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.