(Photo : Deposit Photo)
La quarantaine d’arbitres de Saint-Jérôme n’a pas de calendrier pour les matchs à venir.
|

Démission: Les parties de hockey suspendues

Par Luc Robert

 

Réagissant aux démissions en bloc la touchant, la région Hockey Laurentides-Lanaudière a suspendu toutes les parties régulières sur son territoire jusqu’au jeudi 17 novembre prochain, à l’exception des tournois.

« Par la présente, nous vous informons que toutes les parties à l’horaire sont suspendues, sauf pour les tournois, dans les catégories M11 à Junior. Prenez note que la région regarde actuellement différentes options, afin de régler la situation rapidement. La région a reçu et a accepté les démissions de l’arbitre en chef régional, ainsi que des responsables des territoires », a commenté le président de HLL, M. Alain Tardif, par le biais d’un communiqué, vendredi soir dernier.

Le journal Le Nord a publié en primeur, plus tôt dans la journée de vendredi, la nouvelle des démissions en bloc et une grève à l’arbitrage dans la région HLL, dès la fin de semaine du 12 novembre.

Effectifs

Des parties de hockey de plusieurs niveaux ont dû être reportées ou annulées, en raison du conflit entre l’exécutif des arbitres et celui de la région.

« Nous voulons éviter des déplacements inutiles aux parents et aux équipes de la région. Nous vous remercions pour votre compréhension (des annulations) », a poursuivi M. Tardif dans sa missive.

En date du vendredi 11 novembre, l’arbitre-en-chef de la région, Martin Sigouin, a remis sa démission, tout comme l’affectatrice et arbitre en chef de la zone Nord, Gabrielle Cyr. Dans Lanaudière, Miguel Fréchette a fait de même. Des dirigeants du Programme régional de développement des officiels (PDO) ont aussi agité le drapeau blanc. Des sources bien au fait du dossier ont avancé que le conflit s’étend jusqu’à Mont-Laurier, où l’exécutif local a aussi quitté le navire.

« L’horaire des parties des arbitres était préparé jusqu’à ce vendredi dernier (à Saint-Jérôme). Entre autres, les joutes des Couguars de Cap-Jeunesse ont partiellement pu avoir lieu, une étant annulée, en raison d’un manque d’officiel. Mais pour la fin de semaine, le hockey mineur et élite risquaient d’être paralysés, avant l’annulation complète. Non seulement les officiels ne sont pas affectés à des matchs précis, mais ils sont en plus solidaires de leurs confrères. Le hockey collégial D2 (Cheminots) emploie aussi des arbitres locaux de Saint-Jérôme. Tous les niveaux sont affectés », a spécifié notre interlocuteur qui préfère taire son nom.

Rappelons que les dates et heures du calendrier du hockey mineur sont décidées par la région HLL, et non par les instances locales, comme la Fédération de hockey mineur de Saint-Jérôme.

La partie qui devait opposer les Cheminots aux Dynamiques de Sainte-Foy, samedi soir, a entre autres été remise à une date ultérieure, en raison de la grève décrétée par les officiels de HLL.

Selon les informations glanées, le litige porterait sur les frais payés par les arbitres pour leur accréditation annuelle. Ils estiment qu’au cours des années, « il y aurait eu des fuites d’argent incontrôlées ». Tant les arbitres, que HLL, exigent que l’autre partie ouvre leurs livres.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.