| Par lpbw

Claude Léonard réélu président

ÉLECTION. Accusé de manquer de transparence au cours des dernières semaines, Claude Léonard a reçu la confiance des membres de la Fédération des clubs de hockey mineur de St-Jérôme lors de l’assemblée générale annuelle, mercredi soir.

M.Léonard a été réélu à titre de président du comité exécutif devant Richard Traversy qui voulait prendre la tête de la Fédération avec son groupe composé de Benoît René, Claude Boucher et Normand Piché.

Ces derniers ont retiré leurs candidatures après la défaite de M.Traversy. « Mon équipe n’était pas prête à travailler avec Claude Léonard», concède Richard Traversy.

Celui-ci estime que ses collègues auraient pu être élus s’ils avaient maintenu leur candidature.

« Beaucoup d’entraîneurs qui ont voté pour M.Léonard s’attendaient à ce que le reste de l’équipe se présente. Ils étaient très déçus et surpris que des gens comme Benoît René, Claude Boucher et Normand Piché retirent leur candidature», dit-il.

Ce désistement a laissé le champ libre à Marc Wilson, Louise Hamel et Dominic Pagé qui ont finalement été élus par acclamation.

«Ils ont cru en moi»

De son côté, Claude Léonard était heureux d’avoir eu la confiance des membres de la Fédération. «Ils ont cru en moi», s’est-il réjoui.

Lors de l’assemblée générale, le président a fait part de ses réalisations telles que la mise sur pied d’une clinique de Power Skating, l’ajout d’un conseiller technique, la création d’un poste de vice-président développement et le retour de la clinique de gardiens de but.

Il a aussi mentionné vouloir mettre davantage l’accent sur le développement des joueurs notamment en lançant un plan de développement à long terme.

Manque de transparence

En se présentant aux élections de la Fédération, le groupe de M.Traversy disait vouloir proposer plus de transparence.

« Dans les dernières années, il y a eu un flagrant manque de transparence de l’équipe en place», croit Richard Traversy qui a dû mettre fin à son association au Tournoi de hockey pee-wee de Saint-Jérôme pour poser sa candidature à la présidence.

Le problème était beaucoup plus au point de vue du hockey qu’au point de vue financier, souligne-t-il.

 « Il y a plein de choses qui se passent dans l’ombre. Plusieurs entraîneurs sont au courant et ont quand même voté pour M.Léonard», se désole-t-il.

Malgré tout, M.Traversy n’en veut pas aux membres. « La démocratie a parlé et on respecte leur décision».

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.