Carl Bélanger organise du Dek pour les jeunes depuis 27 ans. (Crédit photo: Luc Robert)

| Par Luc Robert

Carl Bélanger partira avec le sentiment du devoir accompli

Bien connu pour organiser les équipes de la catégorie junior au Dek Hockey Saint-Jérôme, Carl Bélanger prendra sa retraite en juillet, après 27 années d’implication.

« J’étais là dès les balbutiements du Dek Hockey local, alors que les joueurs évoluaient derrière l’école Sainte-Thérèsede- l’Enfant-Jésus, dans le secteur Saint- Antoine, puis au Centre Notre-Dame. Ensuite, j’ai organisé des ligues adultes et juniors pendant 12 ans pour le Dek Hockey de la rue Lajeunesse, avec Jean Daoust. Ça a été un grand bonheur d’être impliqué et de superviser les activités pendant autant d’années, tant avec Guillaume, Jean et les autres », a lancé d’entrée de jeu M. Bélanger.

Vente du complexe extérieur

Son départ en 2022 du Dek Hockey demeure une coïncidence, malgré la vente du complexe extérieur jérômien de deux patinoires.

« J’avais avisé Guillaume (Tardif) que je me retirerais à la fin de cette campagne, sans savoir qu’il vendrait la place. Je dois avouer qu’apprendre la nouvelle seulement au début du calendrier estival 2022, ça m’a déstabilisé. On a tenu un repêchage au printemps et les jeunes montaient sur l’estrade avec leur chandail, comme à l’encan annuel de la LNH. C’était un grand bonheur de m’impliquer, d’évaluer les jeunes, de les encadrer et de les voir éclore », a souligné le travailleur de la Rolland.

Implication des jeunes

Après des semaines d’évaluations printanières, M. Bélanger procédait à l’équilibrage des équipes juniors, lorsque rencontré par Le Nord, vendredi dernier.

« J’ai toujours eu le Dek Hockey tatoué sur le coeur. Ici, j’ai la satisfaction d’avoir conservé 30 clubs juniors, même après la pandémie. On a déjà atteint les 34 formations inscrites par le passé. Malgré les contraintes, on a livré la marchandise en gardant les juniors en action. »

Carl Bélanger s’allume particulièrement quand il voit des nouveaux adeptes adopter le Dek. « Jouer à 4 contre 4, c’est plus exigeant pour les jeunes, mais moins compliqué pour les talents offensifs. Ça améliore le cardio. Je trouve gratifiant d’avoir vu des jeunes disputer plusieurs saisons, après avoir commencé ici. Mon garçon a d’ailleurs emprunté ce parcours. »

Déplacement

Le voyagement vers Saint-Eustache, ou à Mirabel, pour ceux qui voudront poursuivre le Dek Hockey, chagrine M. Bélanger. « Je trouve ça triste, car les jeunes pouvaient bouger localement et les parents y trouvaient leur compte. Je comprends d’un autre côté que les adeptes ont des considérations plus élevées de nos jours, chez les adultes, avec les 40 degrés parfois atteints à l’extérieur. Guillaume a créé un monstre avec son super complexe climatisé à Saint-Eustache et plusieurs préfèrent y évoluer pour éviter les canicules. »

A-t-il songé à suivre la parade jusqu’à la ville des Patriotes ? « Guillaume m’a offert d’organiser des ligues à Saint-Eustache, mais il n’y a pas d’intérêt. J’ai fait ma part, non ? (rires) Les deux semaines rapides de négociations et la vente m’ont bouleversé . On va donner notre meilleur jusqu’à la fermeture », a-t-il concédé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.