|

Les Alouettes revivent le temps d’une classique de golf

Par Luc Robert

Pas moins de 18 ex-membres des Alouettes de Saint-Jérôme, dont seize joueurs de l’édition compétitive de 1972-1973, s’élanceront ce vendredi sur les verts du club de golf de Lachute sur l’heure du dîner.

L’évènement de retrouvailles permettra aux anciennes gloires de la Ligue junior A du Québec de célébrer le 49e anniversaire de cette campagne gagnante. En soirée, ils prendront ensuite le repas au restaurant du Best Western de Saint-Jérôme.

André Binette fera revivre les Alouettes juniors A de Saint-Jérôme, à Lachute.

André Binette fera revivre les Alouettes juniors A de
Saint-Jérôme, à Lachute. (Photo: Archives Luc Robert)

« Je suis très heureux qu’après autant d’années, les joueurs soient demeurés aussi près les uns des autres. C’était tissé serré à l’époque. Pouvoir rassembler 16 patineurs, de nos jours, relève presque d’une mission impossible. Même l’entraîneur Yves Locas sera des nôtres. On s’en promet déjà pour l’édition anniversaire du 50e, en 2023 », a souligné l’ex-secrétaire de route de la formation, André « Chief » Binette.

Ce dernier organise les retrouvailles en compagnie de Robert Carrière et de Normand « Mikes » Vezeau.

« Quand on dit que cette formation était soudée ensemble, ce n’est pas de la frime. Il y avait aussi une histoire d’amour avec les partisans. On affichait régulièrement des foules de 2000 personnes à l’aréna Melançon. Jouer à guichets fermés motivaient les troupes. De nos jours, l’offre sportive est très variée et l’équipement sportif coûte cher. Je ne pense pas qu’on reverra des assistances aussi nombreuses, malheureusement. La camaraderie, c’est un peu éphémère dans la vie d’aujourd’hui, avec le tourbillon de la société. Le sport reste une des meilleures façons de garder le contact, peu importe le niveau joué », a-t-il constaté.

Ainsi à Lachute, les joueurs Pierre Lambert, Michel Pitre, Michel Levert, Normand Vezeau, Jerry Lambert, Jacques Trudel, Denis Cyr, Gaétan Legault, Réjean Forget, Raynald Bélanger, Marcel Dubé, René Courchesne, Raymond Roberge, Gilles Beaumier, Yvan et Yves Desjardins se taquineront au sujet de leur handicap, tout en se remémorant des anecdotes d’époque.

« La moyenne d’âge se situe entre 62 et 69 ans, sauf pour le coach et le secrétaire de route (rires). Il s’agit de notre 8e tournoi et il est bon de poursuivre la tradition, pendant que nous pouvons encore parcourir les 18 trous. L’idée de cette classique annuelle s’est matérialisée quand Yves Locas a été président d’honneur du tournoi pee-wee. Les anciens Alouettes sont ressorties de leur nid et cela nous a donné l’idée de célébrer sportivement notre passé. »

Comité de discipline

Le « Chief » a amorcé son implication au hockey dès 1969-1970 avec les Alouettes junior majeur, alors que Guy Lafleur et les Remparts de Québec visitaient régulièrement l’amphithéâtre Melançon. André Binette a oeuvré longtemps au sein du comité régional de discipline à Hockey Québec, duquel il s’est retiré il y a deux saisons.

« J’ai fait mon temps et le contexte est différent de nos jours. Quand un cas disciplinaire rebondissait jusqu’au comité, tu devais peser le pour et le contre. La direction voulait passer un message avec des sentences exemplaires, mais il fallait être humain aussi. Les saisons de hockey sont courtes et tu ne peux pas non plus suspendre un jeune pour une saison entière. J’essayais d’être juste, mais ferme. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.