| Par Luc Robert

François Cholette inscrit une page d’histoire avec un 500e coup sûr

La Ligue de Baseball Majeur du Québec (LBMQ) et Louisville Slugger ont nommé le Jérômien François Cholette joueur par excellence de la dernière semaine d’activités du circuit.

Le vétéran de 37 ans a réalisé tout un exploit en frappant un 500e coup sûr en saison régulière, lors du match du dimanche 18 juillet dernier contre Drummondville. Sa famille, ses coéquipiers et ses amis lui ont offert toute une célébration. Il est ainsi devenu le premier à réaliser ce fait d’armes. Durant la même rencontre, Cholette a également frappé 2 doubles et produit 3 points face au Brock. Il a ainsi atteint les marques de 100 doubles et de 400 points produits en carrière, dans le circuit Daniel Bélisle.

« Je suis très heureux d’avoir atteint ces plateaux, mais je ne cherche pas les honneurs. Beaucoup de publicité avait été faite pour le match de la veille, le samedi soir, 17 juillet, contre Acton Vale, et j’étais trop anxieux : j’ai fini la rencontre avec aucun coup sûr en quatre présences à la plaque. J’étais plus zen dimanche soiret j’ai réglé ça dès le 2e lancer de ma 1re présence au bâton », a expliqué le numéro 8.

Le « Cho » s’est amusé à comparer son exploit avec deux poursuivants de la LBMQ. « Stéphane Pouliot et Dany Girard sont aussi bien positionnés pour atteindre les 500 coups sûrs cette année. Ils se situent à environ 485 coups sûrs chacun avec les Blue Sox de Thetford Mines. Mais ils ont 43 et 45 ans : j’ai donc réalisé le record en six saisons de moins qu’eux », a rigolé le joueur d’intérieur.

Poursuivre sa carrière

Le multiple champion voleur de buts de la LBMQ, qui fait 5 pieds, 9 pouces et 170 livres, « touche du bois » de pouvoir encore évoluer dans un circuit d’élite à son âge. « J’ai réalisé que j’ai encore des bonnes jambes (9 buts volés à la mi-saison), mais je pense que mes campagnes de 24 larcins sont choses du passé. Je me compte chanceux de demeurer en santé. Depuis deux ans, j’ai un horaire assez démentiel : après avoir terminé la construction de ma maison, j’ai entrepris celle du beau-frère, en plus de mes semaines régulières. Je n’ai pas le temps de m’entraîner autant qu’avant, mais je suis revenu dans le moule habituel, après quelques semaines de saison régulière. »

Celui qui joue dans la LBMQ pour une 15e campagne n’a pas non plus vu le temps défiler. « J’ai quitté le secteur Saint-Antoine, où j’ai grandi, pour aller étudier à l’Université de Sherbrooke. J’ai évolué avec les Guerriers de Granby (déménagés à Saint-Jean-sur-Richelieu), avant que Jean-Luc Désormeaux (gérant actuel des Cardinaux) me ramène à Saint-Jérôme. C’est ici que j’ai mes plus beaux souvenirs : le championnat de la ligue avec le TPX en 2010, mais aussi les saisons dominantes jusqu’à 2015, alors que le Royal Lepage Plus perdait rarement. C’était plaisant d’endosser l’uniforme avec Martin Johnson et les autres monuments de la LBMQ. »

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.