| Par journal-le-nord

Chronique « La deMois’aile »

 

Pour plusieurs jeunes, dont moi, c’est bientôt la fin d’une grande étape de la vie. Stressant, non? Oui… On ne va pas commencer à se mentir, oui, c’est très stressant. Je sens l’angoisse remonter et faire son apparition dans ma tête assez fréquemment ces temps-ci. Comment faire pour être sûre à 100%? Il n’y a aucun moyen de le savoir. C’est ça le pire. Pendant que tous les jeunes de secondaire 5 du Québec (ou presque) sont excités de terminer leur secondaire, moi, je ne suis ni « heureuse » ni « malheureuse » pour autant…

Il y a 2 côtés qui s’opposent : une partie de moi a envie de sortir de sa zone de confort et d’essayer de nouvelles choses, de partir en road trip avec des amies sur un coup de tête, de décamper loin pendant un boute, de prendre une demi-année off et juste vivre ma vie à fond… Tandis que l’autre partie de moi a peur de sortir de cette école qui m’est tant familière depuis bientôt 5 ans… 5 années…  Si on fait le calcul, je suis arrivée à l’école secondaire de Mirabel quand j’avais 13 ans, j’en ai maintenant 17.

Durant ce laps de temps, j’ai connu mes pires démons, mes pires cauchemars, mes pires ennemis, les pires émotions, j’ai évolué, j’ai pardonné, j’ai grandi, j’ai acquis de la maturité, j’ai laissé ma trace ici… Je suis devenue la personne que je suis dans cette école. Je me lève chaque matin de ce mois de mai en ayant le cœur rempli d’une nostalgie assez imposante. Toutes ces personnes que j’ai rencontrées, ce sont peut-être bien mes derniers moments avec elles. On commence à sentir la fébrilité dans l’air des casiers à l’école.

Attention! Ce n’est pas que je n’ai pas envie que l’école se termine! J’ai hâte aux vacances comme n’importe quel adolescent, seulement, je réalise qu’après le mois d’août, c’est le cégep. Nuance.

En résumé, je tiens à remercier cette école de m’avoir permis de rencontrer mes meilleures amies, de pouvoir me dépasser et d’avoir eu des enseignant(e)s extraordinaires! J’ai eu des bas, je me sentais « dépersonnalisée », ensuite, j’ai réalisé des choses importantes qui m’ont permis de renaître, j’ai appris à prendre le temps de faire les choses, j’ai réalisé mon rêve: rencontrer Lara Fabian, et maintenant (dans presque 1 mois), je termine mon secondaire. Si tu as lu mes textes, alors tu comprends.

Une mention spéciale à Karine qui m’a dit une phrase que je ne vais jamais oublier : « Respire, tu as seulement 17 ans, arrête de stresser.CHAQUE.CHOSE.EN.SON. TEMPS. »

Merci pour ça. Et merci à Marie-Ève, la fondatrice de « La deMOIs’aile » d’avoir insisté à ce que je m’inscrive ici, ça aura valu la peine!

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août