|

Simulation d'accident à Saint-Hippolyte

Par Lpbw

Le 23 mai prochain, différents intervenants de la région et de l’extérieur se mobiliseront pour effectuer une simulation d’accident grave impliquant un autobus scolaire au coin de la Route 333 et Chemin du Lac Connelly. Ce projet est une initiative du Service de Sécurité Incendies de Saint-Hippolyte.

« Cette simulation nous permettra de mieux connaître ce que peuvent offrir les différents services d’urgence du territoire. On peut ainsi créer des liens, mieux nous équiper et voir aussi quelles sont les lacunes de chacun pour s’assurer d’être bien outillés si un tel événement survenait pour vrai. » Explique Michel Raymond, directeur sur Service de Sécurité Incendies de Saint-Hippolyte.

Procédure

La scène impliquera un autobus scolaire avec 15 à 20 élèves de l’École Des Hauteurs à bord et trois automobiles. On reconstituera une collision frontale. Les différents services d’interventions seront donc appelés sur les lieux pour porter secours aux victimes. Les deux voitures seront placées dans le champ, plus loin de la scène de collision. Les intervenants devront juger des priorités et de l’utilisation des pinces de désincarcération. Sur les lieux, les différentes casernes de la région dépêcheront leurs équipes de pompiers, l’Aide aux Sinistrés sera sur place, le Ministère des Transports du Québec s’occupera de contrôler la circulation ainsi que la police municipale ( question de prudence, ils seront sur place avant la simulation), les Services Préhospitaliers Laurentides Lanaudière (SPLL), le Centre Hospitalier de Saint-Jérôme et le Remorquage A-1 participeront également à l’événement. « Ce type d’accident peut survenir à tout moment. Lors de la simulation, il se peut que les équipes dépêchées sur les lieux changent leurs stratégies, on sait comment on installera la scène, mais on peut agir de plusieurs façons sur l’adrénaline. Tout le monde agira comme si c’était la réalité. » Poursuit-il.

Information

Depuis plusieurs semaines, les équipes se mettent en place pour établir leur capacité d’intervention dans cette simulation. Sans toutefois mettre de côté services d’urgence en place pour les situations d’urgence réelles, les intervenants sont prêts à contribuer et rendre la situation aussi véridique que possible. D’autres rencontres sont prévues jusqu’à la date de l’événement pour se familiariser avec les ressources de chacun.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.