| Par lpbw

Guy Turcotte se tourne vers la Cour suprême

L’ex-cardiologue de l’hôpital Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme, Guy Turcotte, s’adressera à la Cour suprême afin de faire invalider la décision de la Cour d’appel ordonnant qu’il subisse un nouveau procès pour le meurtre de ses deux enfants.

Son avocat, Me Pierre Poupart, en a fait l’annonce ce vendredi matin au palais de justice de Saint-Jérôme. L’avocat de la défense avait jusqu’au 13 janvier, soit 60 jours après le jugement, pour faire la demande d’autorisation d’appel à la Cour suprême.

Malgré ce rebondissement, Me René Verret, procureur de la Couronne, a insisté pour obtenir une date pour le nouveau procès advenant que le plus haut tribunal du pays refuse d’entendre l’appel.

 

Le juge Marc David, qui a présidé le procès de Guy Turcotte en 2011, a refusé cette demande, rappelant qu’aucune date n’est disponible avant le printemps 2015.

Chronologie

Le 21 février 2009, Guy Turcotte, intoxiqué au lave-glace, tue ses enfants Anne-Sophie, 3 ans, et Olivier, 5 ans.

Près de deux ans et demi plus tard, le 5 juillet 2011, les 11 jurés déclarent que Guy Turcotte est non criminellement responsable de la mort de ses deux enfants pour cause de troubles mentaux.

Le 30 septembre 2013, la Cour d’appel entend la contestation de la Couronne du verdict de non-responsabilité criminelle de Guy Turcotte.

Le 13 novembre dernier, la Cour d’appel rejette le verdict de non-responsabilité criminelle. Le lendemain, Turcotte comparaît au palais de justice de Saint-Jérôme.

 

Ce vendredi, un autre chapitre s’ouvre avec cette tentative d’invalider à la Cour suprême la décision de la Cour d’appel.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.