|

Ugo Monticone présente le Guatemala à Saint-Jérôme

Par lpbw

AVENTURE. L’écrivain globe-trotter des Laurentides, Ugo Monticone, présentera sa ciné-conférence sur le Guatemala le 2 mars prochain à la polyvalente de Saint-Jérôme avec les Grands explorateurs.

Après l’Inde, le Maroc, et le Japon, Julie et Ugo présentent leur quatrième film où se rencontrent les beautés d’un peuple et de ses paysages. Un périple marquant, riche en émotions et en découvertes. «C’est un honneur pour moi de revenir dans mon patelin après cette longue tournée», a déclaré l’auteur de Prévost.

Cette ciné-conférence, qu’il offre en compagnie de la réalisatrice Julie Corbeil, fait l’objet d’une tournée intensive du Québec. 70 conférences en 60 jours qui leur permettront de rejoindre plus de 50 000 spectateurs, de Rimouski jusqu’à Gatineau.

Guatemala – Tierra maya

Ugo et Julie sont allés au Guatemala à cinq reprises au cours des trois dernières années pour réaliser ce film. Cette incursion à la fois festive et spirituelle permet de parcourir le plus ancien territoire de la civilisation maya. Leur film nous transporte au cœur de la cité coloniale d’Antigua, aux sites archéologiques mayas de Tikal et d’El Mirador, à l’île de Florès, et sur le fleuve Rio Dulce jusqu’à Livingston, à l’extrême est du pays.

Tout au long de la présentation, les spectateurs seront témoins des confidences des Guatémaltèques qui racontent de façon intimiste leur vision de ce pays magnifique, mais éprouvé. Les images permettent d’être aux premières loges du puissant Volcan Acatenango alors qu’il entre en éruption. La découverte du pays se poursuit par une marche de plusieurs jours dans la jungle tropicale, pour parvenir à une mystérieuse cité maya engloutie par la végétation.

Café justicia

Pour cette tournée des Grands explorateurs, les globe-trotters ont importé plus de 2500 sacs de Café Justicia produit par le Comité Paysan des Hauts-Plateaux (CCDA). Ce café équitable, qui est la principale source de revenus de cette organisation sociale guatémaltèque, est distribué lors des entractes. Notez que le CCDA lutte pour le respect des droits humains du peuple maya et leur accès à la terre. Le Café Justicia permet aux communautés le cultivant de retirer un revenu plus adéquat, et aide les communautés mayas à envoyer leurs enfants à l’école, les familles à se nourrir et améliore les conditions de travail des cultivateurs.

«Je remercie le SLAM (Solidarité Laurentides Amérique centrale) de nous avoir mis en contact avec cette organisation qui mérite tout mon respect», souligne Ugo Monticone. Il ajoute: «Je suis très fier d’utiliser la vitrine que m’offre les Grands explorateurs pour en faire profiter aux communautés mayas du Guatemala. Et en plus d’être bio, c’est le meilleur café que j’ai bu de ma vie!» (F. L.G.)

Ciné-conférence sur le Guatemala le 2 mars prochain, à 20 h, à la polyvalente de Saint-Jérôme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.