Il y a longtemps que le Québec est en amour avec Patrick Norman.

| Par Denyse Perreault

Patrick Norman a la maladie du bonheur…

SPECTACLE. Patrick Norman a attrapé la maladie du bonheur il y a bien longtemps déjà. Et attention, dit-il, «c’est contagieux.» Il célèbre 45 ans de carrière, avec l’impression d’avoir vécu quatre vies.

Chanson icône s’il en est une, «Quand on est en amour» a 30 ans bien sonnés. Elle est de celles qui ont permis à cet artiste qui se dit «chanceux», de profiter d’un grand privilège: «faire partie des fêtes de famille et des souvenirs de nombreuses personnes au Québec. Dommage que de nos jours, les carrières soient souvent si courtes que le public n’a pas le temps de s’attacher aux artistes.»

Il a vécu plusieurs moments marquants. «En ’73, j’ai fait une tournée avec Gilbert Bécaud. On ne l’avait pas baptisé Monsieur 100 000 volts pour rien. C’est en écoutant le guitariste Chet Atkins que j’ai eu envie de ce métier. Arriver face à lui, c’était comme rencontrer le bon Dieu! »

Caresse-t-il encore quelque rêve? Il a 67 ans, la santé et le désir de continuer longtemps, même si, avec quelques douleurs à l’épaule et de petites touches d’arthrite, il doit modifier sa façon de jouer. L’enthousiasme, lui, ne faiblit pas. «Un rêve? J’ai les deux pieds dedans tous les jours.»

Chères Laurentides

Patrick Norman, qui affectionne les Laurentides, sera en vedette à Nominingue, le 31 juillet, dans le cadre du Festival de la Rouge. Il propose un spectacle monté spécialement pour les festivals, qui comporte quelques ballades, mais surtout des airs plus entraînants. Après tout, les mots festival et fête sont quasi synonymes.

Il a «très hâte» de rencontrer son public et il anticipe avec plaisir le retour à son chalet, en fin de soirée, sur les petites routes qui relient Nominingue à La Minerve, où il possède un coin de paradis. Il évoque ce trajet magnifique, la fois où il a rencontré un ours, la température bizarre de ce printemps qui a généré son lot de moustiques et son cri du cœur: «Saviez-vous qu’il existe une application pour téléphone intelligent appelée «anti-moustique»? Je ne sais pas comment ça fonctionne… mais ça fonctionne! Les moustiques nous tournent autour, mais ils n’approchent pas!»

Le public du 31 juillet, lui, «s’approchera» sûrement! Il ne laissera pas passer la chance de l’aimer et aura ainsi le cœur moins lourd… Après tout, il y a longtemps que le Québec est en amour avec Patrick Norman.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.