| Par lpbw

« Les Laurentides, c'est MA place! » – Patrick Norman

MONT-TREMBLANT – Sa guitare sous le bras, Patrick Norman s’en vient chanter l’amour, à l’église du Village, le vendredi 14 février, jour de la Saint-Valentin.

L’animateur de Pour l’amour du country (ARTV) qui entame cette année sa 12e saison, les Laurentides, c’est son repaire préféré, « MA place », comme il le dit souvent.

«J’y viens très souvent parce que j’ai un chalet à La Minerve », commence-t-il au bout du fil. « C’est tellement beau! L’hiver, c’est la raquette et le ski de fond. Je ne suis pas très "sport à moteur". J’aime bien le silence, le calme et la tranquillité. La pêche, l’été? J’en ai fait longtemps, mais je crois que je suis rendu "moumoune" face à ça. Ça fait un petit bout de temps que je n’ai pas pêché. Je n’aime pas tuer. Je préfère remettre mes prises à l’eau. Je suis pour la non-violence. J’essaie d’éliminer la violence dans ma propre vie. Ça commence dans mon assiette, mon alimentation. »

Patrick Normand est depuis trois ans en tournée de son spectacle L’amour n’a pas d’adresse qu’il présente une centaine de fois par année. Il a de plus prévu lancer un album de nouvelles chansons en septembre 2014. Après une longue absence de 13 ans des palmarès – depuis l’an 2000, à la sortie de La guitare de Jérémie – sa chanson "C’était l’été" a été l’un des "hits" de l’été dernier. « J’ai trouvé cela rassurant de constater qu’on était encore capable de susciter de l’intérêt auprès des médias et du monde du showbusiness. Mais avec le public, ç’a toujours été vraiment extraordinaire. »

Le Prix Rideau Hommage 2014

Celui qui se décrit davantage comme musicien et mélodiste plutôt que parolier sourit quand on lui mentionne une de ses chansons-fétiches, celle qui n’a pas été étrangère à son "Félix de l’Interprète masculin de l’année" au gala de l’ADISQ 1987. On la lui réclame à chaque spectacle. S’il n’en grattait pas les notes sur sa guitare, ce serait l’émeûte!

« Un ex-policier de Montréal, Robert Laurin, m’était arrivé un jour avec Better Love Than Be Free, une toune au rythme chacha », raconte-t-il. « J’ai senti qu’elle avait quelque chose de spécial. Nous nous sommes installés au coin d’une table et nous l’avons restructurée. C’est devenu Quand on est en amour. »

Le chanteur qui célèbre cette année ses 45 ans de carrière recevra le jeudi 20 février prochain au Théâtre Capitole de la Vieille Capitale, le Prix Rideau Hommage 2014. Ce prix est décerné depuis 1990 à un artiste qui s’est distingué par son rayonnement et sa présence assidue sur les scènes du Québec.

Après son spectacle de la Saint-Valentin au Théâtre l’église du Village, Patrick Norman reviendra chanter cet été, cette fois au Festival de la Rouge à Nominingue, le jeudi 31 juillet, et au Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts, le samedi 27 septembre.

Son CD L’amour n’a pas d’adresse est disponible sur http://patricknorman.ca/site/boutique/

Attention: le spectacle de la Saint-Valentin à l’église du Village, est à guichets fermés.

Suivez-nous sur Twitter (mediapointdevue), Facebook (Point de vue Laurentides) et You Tube (mediapointdevue).

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. S.Lemay Hamel

    Très fière pour M.Normand .Vous mérité toute l’amour que Vous chanté.Bravo et longue vie ♥️

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.