Il a remporté son combat contre Monsanto

Cinéma Politica consacrera sa soirée du mercredi 30 septembre prochain à un sujet plutôt dérangeant mais nécessaire: l’impact de l’utilisation des pesticides et autres produits chimiques sur la santé des agriculteurs. Le film La mort est dans le pré, réalisé par Éric Gueret, sera présenté en présence de Paul François, protagoniste du film et cultivateur français ayant remporté une bataille, le 10 septembre dernier, contre Monsanto. Daniel Carmantrand, président de l’association Planet it’s up to you, sera également présent pour animer l’événement.

«Paul François est le premier agriculteur au monde à avoir gagné son combat contre Monsanto pour des problèmes de santé», dit Daniel Carmantrand, qui animera la soirée. Le président de Planet it’s up to you, cette association française vouée à la conscientisation des populations aux cause environnementales, économiques et sociales par le biais de débats et de conférences, entend bien profiter de cette soirée pour brosser un portrait de l’état du monde, en regard des dégâts causés par les produits chimiques. Depuis 2012 qu’il se promène un peu partout avec le film La mort est dans le pré, beaucoup de choses ont bougé, selon lui. «Et il faut que ça continue.» La récente victoire de Paul François, confirmée à la cour d’appel de Lyon le 10 septembre dernier, est une bonne nouvelle pour tout le monde qu’il entend propager « car elle constitue un précédent et redonne espoir à tous ceux qui mène le même combat.»

Alors qu’il manipulait du Lasso, un puissant herbicide commercialisé par la multinationale Monsanto, Paul François a été victime d’un incident qui l’a laissé avec des séquelles neurologiques, immunitaires et rénales, des problèmes d’élocution, des douleurs dans les membres et toujours de terribles maux de tête. Le Lasso est heureusement interdit au Canada depuis 1985 en raison de sa toxicité, et depuis 2007 en France. L’homme, en visite au Québec, livrera son témoignage à l’occasion de cette projection de La mort est dans le pré, le 30 septembre, à 18 h 30, à l’auditorium du Cégep de Saint-Jérôme.

Synopsis du film:

«Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé. Je n’ai pas de raisons de me taire.» L’agriculteur qui nous parle est atteint d’un cancer à 47 ans. C’est une victime des pesticides qu’il manipule tous les jours. Des centaines d’agriculteurs sont frappés, victimes des produits phytosanitaires que l’on croyait anodins. Ces élèves issus de l’école agricole intensive les utilisent depuis les années 50 sur leurs exploitations jusqu’au jour où les maux de tête, la fatigue, les leucémies, les cancers apparaissent.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.