| Par lpbw

Franc succès pour le Festival de la BD

PRÉVOST. La troisième édition du Festival de la BD de Prévost, présentée le week-end dernier, a été couronnée de succès. Cette année, cet événement regroupant uniquement des œuvres francophones avait lieu à l’école Champ-Fleuri.

Pour l’occasion, plusieurs auteurs connus étaient présents, au grand plaisir des amateurs de bande dessinée, notamment Tristan Demers (Gargouille) et Tristan Roulot (Les Goblins). « C’est un succès cette année, confie l’organisatrice Cynthia Desruisseaux. Tout va super bien, les gens sont heureux et de bonne humeur ! L’année passée nous avions accueilli environ 850 personnes. »

Combat de dessin

Outre la rencontre avec les auteurs et la possibilité de tenir en mains leurs plus récentes BD, le festival proposait plusieurs activités aux jeunes visiteurs. Le combat de dessin et le dessin géant qui permet aux enfants d’apprendre à dessiner leurs personnages préférés ont particulièrement capté leur attention. « Les Goblins, Smikee, Gargouille, Dragouilles et Mutamatak sont les préférés des enfants », indique Mme Desruisseaux.

L’auteur de Gargouille, Tristan Demers, était certes l’un des plus sollicités, par les enfants bien sûr, mais aussi par les parents. Gargouille a 32 ans maintenant, Tristan Demers avait 10 ans lorsqu’il l’a dessiné pour la première fois. « J’ai d’abord eu l’idée de Gargouille pour vendre un magazine artisanal à mes amis d’école. »

L’auteur continue à produire des Gargouilles, maintenant même en 3D, en plus d’avoir lancé « The Trash Pack les crasseux dans vos poubelles » dernièrement. M. Tristan a maintenant sa propre émission sur le site de Radio-Canada, Dessinatruc, qui lui permet d’enseigner l’art de dessiner les BD aux enfants.

Les Goblins

Tristan Roulot était également un auteur en demande au Festival de la BD de Prévost. Sa bande dessinée les Goblins est certainement l’une des plus populaires. « Les Goblins sont nés dans un vol entre Las Vegas et la France. Je revenais chez moi et j’ai alors pensé que ce serait drôle de voir un village de Goglins se faire attaquer ! »

Le neuvième volet des Goblins est présentement sur la table à dessin. « Quand je lis les premiers tomes, je vois des erreurs techniques, mais ils présentent beaucoup de fraîcheur. Maintenant ils sont beaucoup mieux techniquement, mais le défi est de conserver cette fraîcheur, » explique l’auteur français qui publie aussi des bandes dessinées d’aventures (Capitaine Crown) et documentaires (Hedge Fund).

Violence drôle

La famille de Patrick Lajoie a bien aimé son expérience et en fait maintenant un rendez-vous.

«C’est fantastique, indique M.Lajoie. Ça fait trois ans que nous venons et c’est toujours aussi agréable de découvrir de nouvelles BD et de discuter avec les auteurs. Mes enfants de 12 et 14 ans aiment particulièrement les Goblins et ils ne voulaient surtout pas manquer cet atelier. Ils ont un petit côté humoristique et font un peu pitié. C’est un type de violence qui est drôle et de bon goût pour les enfants. »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.