Suzanne Bourdon

| Par lpbw

Découvrir les Premières Nations par la photo

Le «Collectif photo – le Rapprochement», qui regroupe quatre photographes québécois d’horizons variés, vise à mettre en valeur des personnes issues des Premières Nations. Le Collectif présente actuellement une exposition au Musée d’art contemporain des Laurentides à Saint-Jérôme.

Suzanne Bourdon, photographe, nous parle de ce projet. Privilégiant mettre sa photographie au service de causes sociales, elle évolue depuis 30 ans auprès du milieu communautaire. « Le but est de favoriser le rapprochement entre Autochtones et non-autochtones, d’améliorer les connaissances mutuelles des uns et des autres, d’encourager et de générer la rencontre des cultures à travers les relations interpersonnelles et de mettre en valeur le talent d’Autochtones méconnus.»

Deux mondes parallèles

Le Collectif privilégie les appareils photographiques à l’ancienne, avec des rouleaux de film. « Il est important pour nous de prendre notre temps; la notion du temps n’est pas la même lorsqu’on évolue dans le monde amérindien. Je mets l’emphase sur les personnes, la relation, le respect,» nous dévoile Suzanne Bourdon. L’exposition est une invitation à réfléchir aux Première Nations, à les découvrir. Elle propose des photographies qui montrent une grande diversité de thèmes démontrant ainsi la variété d’enjeux. Depuis 20 ans en communication dans les dossiers autochtones, la rencontre de Suzanne Bourdon avec Serge Bouchard a été déterminante. L’exposition de photos se veut une invitation à découvrir un monde méconnu, une invitation à défaire les préjugés. Un avant-goût qui pourra ouvrir de nouveaux horizons, éveiller le désir d’en savoir un peu plus.

«Ici, dans les Laurentides j’invite les gens à aller au Pow-Wow de Kanesetake, la dernière fin de semaine d’août. C’est ouvert à tout le monde. Les gens découvriront une tradition, les discours pacifiques du chef; c’est une occasion de briser les préjugés. Les Premières Nations, c’est un sujet sensible. Il est important de comprendre pourquoi c’est ainsi. De découvrir la douceur, l’humilité des Amérindiens. Lorsque j’ai travaillé avec eux, j’ai observé des gens pacifiques, avec de l’humour, travaillants, qui ne consommaient pas. Le respect qu’ils ont envers les aînés nous fait poser la question “quel est, nous, notre rapport aux aînés!»

C’est un long chemin!»

Questionnée sur les impacts de l’exposition Suzanne nous révèle : «Des visiteurs sont venus me confier qu’ils avaient un ancêtre amérindien. Ils se confient, signe d’un intérêt en particulier, d’une recherche identitaire. » «En donnant la parole aux Premières Nations, mon souhait le plus cher est que les individus entament une démarche d’aller à leur rencontre.»

Exposition gratuite de photos jusqu’au 8 avril prochain dans l’Espace-foyer foyer du Musée d’art contemporain des Laurentides, 101, place du Curé-Labelle à Saint-Jérôme. http://www.museelaurentides.ca

Documents d’information sur les Premières Nations disponibles à l’exposition.

Le Collectif

Le Collectif photo – le Rapprochement vise à mettre en valeur des personnes issues des Premières Nations. À travers leurs trajectoires respectives, ces photographes portent leurs regards en toute authenticité sur des Autochtones d’ici afin de favoriser l’amélioration des connaissances mutuelles, et ainsi contribuer à réduire les préjugés.

Au fil de leurs démarches artistiques individuelles, à travers leurs réseaux de contacts et grâce aux rencontres générées lors d’une variété d’événements, ils vous offrent humblement de découvrir des concitoyens de talents divers. http://collectiflerapprochement.com/

Suivez-nous sur Facebook (http://www.facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

 

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.