| Par Ève Ménard

1001 pots: Ariane Boudreault-Lambert, une porte-parole comblée

La 32e édition de 1001 Pots à Val-David, le plus grand rendez-vous de la céramique au Canada, prenait son envol le 9 juillet dernier et se poursuit jusqu’au 22 août. Pour l’occasion, nous nous sommes entretenus avec la nouvelle porte-parole de l’évènement et céramiste, Ariane Boudreault-Lambert.

Exposante depuis 7 ans, dont 4 ans à titre de coordonnatrice, Ariane est émerveillée, été après été, par le site d’exposition et son ambiance. La toute première fois qu’elle y a mis les pieds, c’était en tant que visiteuse, alors qu’elle terminait sa dernière année de formation à la Maison des métiers d’art de Québec. Totalement charmée par le lieu, elle a commencé à y exposer son travail dès l’année suivante, à sa sortie de l’école.

Devenir céramiste

Avant son entrée à la Technique de métiers d’art – option Céramique, Ariane n’avait jamais touché à de l’argile. Initialement, elle avait étudié en langues, mais envisageait effectuer un retour aux études. C’est une collègue de travail qui lui a suggéré la Maison des métiers d’art. « Je trouvais que ça avait l’air le fun, j’ai essayé et je suis tombée en amour avec le médium! »

La céramiste avoue qu’au départ, c’était difficile, étant donné que la majorité de ses collègues étaient déjà familiers avec la céramique. Mais les efforts et la volonté ont fini par payer. « J’ai mis beaucoup d’heures et ç’a été payant. À la base, je ne me voyais pas comme étant quelqu’un de vraiment manuel et presque 10 ans plus tard, j’en vis bien! Mettre son coeur à l’ouvrage, c’est la clé. »

En fait, l’artiste considère qu’elle vit de la céramique « au sens large ». C’est-à-dire qu’elle ne vit pas uniquement de sa propre production. Avant la pandémie, par exemple, elle enseignait le tournage, en plus de coordonner l’évènement 1001 Pots et de travailler pour d’autres céramistes.

Ariane Boudreault-Lambert est la porte-parole de la 32e édition des 1001 pots à Val-David.

Ariane Boudreault-Lambert est la porte-parole de la
32e édition des 1001 pots à Val-David.

Engouement grandissant

L’atelier d’Ariane est situé dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. Elle travaille actuellement à développer sa boutique en ligne. Ses pièces sont aussi achetées par différentes boutiques à travers le Québec, puis vendues. En dehors de sa production, la céramiste aime particulièrement organiser des évènements, apprendre de ses collaborations avec d’autres artistes et rencontrer le public. D’ailleurs, elle ressent un engouement grandissant à l’égard de la céramique. Non seulement les gens sont fascinés par les pièces réalisées, mais ils veulent aussi apprendre à utiliser le médium.

L’atelier d’Ariane étant situé en plein coeur d’un quartier résidentiel, les personnes sont nombreuses à s’y arrêter, par curiosité. Elle se réjouit qu’un évènement comme celui des 1001 Pots permette de faire rayonner cet art à grande échelle.

Passage du flambeau

Après plus de trente ans à la barre des 1001 Pots, le fondateur et directeur artistique de l’évènement, Kinya Ishikawa, a passé le flambeau à Sacha Ghadiri et Nouchine Dar-dachti, qui assurent à présent, avec sa collaboration à titre de directeur artistique, la direction de l’évènement. Le couple s’est installé à Val-David il y a plusieurs années, en grande partie pour le dynamisme culturel qu’offre la ville et désire, avec cette reprise, assurer la pérennité et le déploiement de ce rendez-vous annuel unique et précieux pour les citoyens et les touristes de la région.

1001 pots

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.