| Par Ève Ménard

Spectacles de la mi-temps: Entre succès et scandales

Le Super Bowl, c’est aussi les spectaculaires performances de la mi-temps. C’est une vitrine incroyable pour les artistes, qui ne sont d’ailleurs pas rémunérés pour leur prestation.

2004 : Scandale du nipplegate

Le scandale le plus connu des mi-temps du Super Bowl est celui du nipplegate (il a même sa propre page Wikipédia). Ça survient à la toute fin du spectacle mettant en vedette Janet Jackson et Justin Timberlake. Alors que le texte de la chanson Rock Your Body se termine par « Better have you naked by the end of this song », le chanteur arrache une partie du costume de Janet Jackson et révèle son sein droit. La chanteuse affirme que c’était prévu dans les répétitions, mais que son soutien-gorge était censé demeurer en place. À la suite de cette controverse, Janet Jackson a été particulièrement écorchée : elle n’a pas été invitée à la cérémonie des Grammy et a vu certains de ses contrats être annulés. Cette disproportion de conséquences entre Justin Timberlake et elle, notamment, ont déclenché un mouvement de solidarité envers la chanteuse, #JusticeForJanet.

Janet Jackson, Super Bowl

2015 : Le requin gauche vole la vedette à Katy Perry

En 2015, Katy Perry offre un des meilleurs spectacles de la mi-temps, selon la critique. Mais le temps d’une chanson – son succès Teenage Dream – elle se fait voler la vedette par « le requin de gauche », mieux connu sous le nom de « left shark » en anglais. Celui-ci peine à suivre la chorégraphie et le rythme. Il devient rapidement un mème sur Internet. Encore aujourd’hui, la chanteuse s’en fait parler. On en a même fait des costumes d’Halloween.

2020 : Les ventes de Jennifer Lopez et Shakira explosent

En 2020, Jennifer Lopez et Shakira se sont unies pour offrir un spectacle endiablé à la foule. Très bien reçue par la critique, la performance a propulsé les ventes des deux chanteuses. Collectivement, elles ont vendu 21 000 téléchargements de chansons, soit une hausse de 893 % par rapport à la journée précédente. La plateforme Spotify avait aussi noté une hausse des flux de 335 % chez Jennifer Lopez et de 230 % chez Shakira dans la semaine suivant l’évènement.

Jennifer Lopez et Shakira, Super Bowl

Quand la politique s’invite au Super Bowl

Les opinions divergent lorsqu’il est question d’insérer des éléments politiques aux performances de la mi-temps. Certains critiquent les artistes engagés qui le font, d’autres les célèbrent. En voici quelques exemples. En 2016, Beyonce porte un message politique fort en ralliement au mouvement Black Lives Matter : elle performe sa chanson Formation, qui célèbre la culture afro-américaine et ses danseurs portent des costumes inspirés par Black Panther.

En 2017, Lady Gaga assure le spectacle de la mi-temps, quelques semaines seulement après l’élection de Donald Trump. Les tensions politiques sont évidentes, surtout que l’artiste avait milité de manière très visible pour Hilary Clinton. Avant de se lancer dans le vide du haut du stade, elle entame sa prestation avec des extraits de « God Bless America » et « This Land Is Your Land ».

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.