(Photo : Guillaume Marchal)
Le bus mobile de la ferme du domaine Quinchien.
|

La ferme mobile s’invite à Saint-Jérôme

Par Charlier Mercier

Dimanche 10 avril, devant la bibliothèque du Frère-Marie-Victorin se trouve un bus un peu spécial. C’est en réalité une ferme ! Ressemblant à un bus scolaire tout à fait classique, il a troqué ses sièges contre des animaux de bassecours. La ferme du domaine Quinchien propose aux particuliers, municipalités et entreprises de louer cet étrange véhicule. À l’occasion des fêtes de Pâques, la bibliothèque de Saint-Jérôme invitait ses citoyens et curieux à visiter le lieu insolite.

« Le prétexte est bon ». Le bus est garé sur le stationnement juste en face de la bibliothèque du Frère-Marie-Victorin. « Cette proximité pourrait augmenter l’attrait des enfants et des familles pour la bibliothèque. C’est important de continuer à lire », affirme le maire de la ville, Marc Bourcier. « Mon père était fermier en Ontario, j’ai toujours eu un atome crochu avec ce monde-là. Ce sont des métiers importants pour notre société », continuet- il. L’activité était ouverte de 9h30 à 12h30.

Mini chinchilla et chocolats

« Les rumeurs racontent que les poules y pondraient des oeufs en chocolat », ricane le maire. Effectivement, les employés de la Ville de Saint-Jérôme distribuent des friandises chocolatées aux enfants, impatients de rentrer dans le bus. À 11h, il faut compter un peu plus d’une heure de file d’attente pour franchir les portes de la ferme.

À l’intérieur, deux petites chèvres, deux moutons, un cochon miniature, des poules, des coqs et des chinchillas attendrissent les familles. Les animaux, bien réels, sont de taille « miniature ». Ils se baladent sur de la paille et de petits enclos évitent qu’ils ne s’échappent. Un espace laisse les plus jeunes caresser la volaille et les rongeurs. Un père tient la main de sa fille de 7 ans qui ne tient plus en place. « Ma fille est passionné d’animaux de bassecours. On habite dans le coin et le temps nous permet de faire des activités de plein air », s’exclame-t-il.

Activité intergénérationnelle

« On connaissait déjà les services proposés par la bibliothèque, ma fille est au Club du rat Biboche », affirme le père. Le club propose aux enfants de 3 à 6 ans de participer gratuitement à une heure de contes et à des activités de bricolage. « 485 personnes se sont rendues présentes aujourd’hui. Les gens sont venus nombreux », se réjouit Sanya Boislard, co-organisatrice de l’évènement. « Pour chaque grande occasion, comme Noël ou Halloween, la Ville essaie de proposer des activités à thèmes. »

Noël dernier, la Ville organisait une distribution gratuite de chocolat chaud et offrait une choral interprété par le Choeur de la Laurentie. « On est content de voir nos citoyens. Pendant la COVID, une partie de nos activités s’organisaient en virtuel », sourit Sanya Boislard. « On essaie d’organiser des activités pour chaque génération. » L’association Moisson d’or de Ste-Marcelle, propulsée par la marie, propose aux séniors des sorties sportives et ateliers de créations.

Pour faire patienter les enfants, une poule se pavanait dans la file d’attente.

Pour faire patienter les enfants, une poule se pavanait dans la file d’attente.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.