| Par Aurélie Moulun

La petite histoire du Monopoly

On y a joué, rejoué et rejoué encore ! On peut considérer le Monopoly comme un « classique » des jeux de société. Mais d’où vient-il ? Qui a eu l’idée de créer un jeu où le but est de s’enrichir au point de complètement dépouiller nos adversaires de leurs propriétés ? Quel sadique ! 

Pourtant, à l’origine, le jeu ne se voulait pas aussi… cruel ! Disons qu’il avait un objectif plus éducatif. 

Ce que l’on croyait

On a longtemps cru que l’inventeur du jeu se nommait Charles Darrow et qu’il l’avait commercialisé en 1935. En pleine crise économique des années 30, l’américain s’était retrouvé au chômage et c’est à ce moment qu’il aurait eu l’idée de créer le jeu. Il serait ensuite allé voir Parker Brothers, un éditeur de jeux, qui a commercialisé Monopoly en 1935. 

Ce qui est vrai dans cette histoire, c’est que c’est bien Charles Darrow qui a fait commercialiser le jeu. Ce qui ne l’est pas cependant, c’est que Charles Darrow est l’inventeur du Monopoly ! 

Révélations d’une enquête

Elizabeth Magie, jeune femme « audacieuse et progressiste » serait la véritable inventrice du Monopoly en 1904, d’après une enquête du New York Times. En fait, pas du « Monopoly », mais plutôt du « Landlord’s Game ». 

« Magie a vécu une vie très inhabituelle. Contrairement à la plupart des femmes de son époque, elle a subvenu à ses besoins et ne s’est pas mariée avant l’âge avancé de 44 ans. » – New York Times

Elle travaillait comme sténographe et, dans son temps libre, elle se consacrait à la création d’un jeu de société qui reflète « l’expression de ses fortes convictions politiques ». Le Landlord’s Game se voulait une critique du système capitaliste et voulait montrer le côté antisocial des monopoles. 

Pièce de MonopolyCharles Darrow aurait donc pris le jeu Landlord’s Game, l’aurait modifié un peu avant de le commercialiser sous un nouveau nom 30 ans plus tard ! Presque aussi fâchant qu’une partie de Monopoly… 

Monopoly: inspiré par Henry George

D’après le New York Times, Elizabeth Magie se passionnait pour les théories économiques d’un certain Henry George (économiste et politicien). Celui-ci croyait notamment que chacun devrait entièrement posséder ce qu’il fabrique ou ce qu’il crée. Et que tout ce qui se trouve dans la nature devrait appartenir à tous. Henry George était également un partisan de la taxe unique. 

Deux versions d’un même jeu

En créant le Landlord’s Game, Elizabeth Magie avait instauré deux ensembles de règles de jeu. Le premier ensemble se voulait antimonopoliste (donc contre le monopole, pas contre le Monopoly…). Ainsi, chaque fois qu’un joueur se procurait une nouvelle portion de terre, tous les autres recevaient de l’argent ! Le jeu était plutôt basé sur le bien social et surtout sur la collaboration. 

Le deuxième ensemble de règles faisant en sorte que les joueurs devaient faire le plus d’argent possible en achetant les propriétés, en imposant des loyers et en écrasant financièrement les autres joueurs moins chanceux.  

Dans le fait même de créer deux ensembles de règles, Elizabeth Magie voulait prouver que la première version était « moralement supérieure » d’après le New York Times. 

En 2021, un sondage Léger publié par le Journal de Montréal révélait les jeux de société les plus populaires et les plus appréciés ! En voici les 10 premiers :

• Scrabble (20 %)

• Casse-tête (18 %)

• Uno (17 %)

• Mots croisés (14 %)

• Skip-Bo (13 %)

• Sudoki (12 %)

• Jeux d’échecs (11 %)

• Yum (8 %)

• Backgammon (7 %)

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.