Usine de cannabis: les accusés sont connus

Trois hommes de Saint-Jérôme, David Wilcox (43 ans), Pierre Latreille (40 ans), Steve Bourbonnière (28 ans), ainsi que deux femmes, Karine St-Vincent (26 ans) de Mirabel et Karine Boulianne (30 ans) de Montréal, ont comparu au palais de justice de Saint-Jérôme, vendredi, dans le dossier de l’usine de production de cannabis.

Les suspects ont comparu sous plusieurs chefs d’accusations, en rapport à la production et à la possession de cannabis en vue d’en faire le trafic. La majorité des accusés ont été libérés moyennant un dépôt entre 1000 $ et 2000 $, en plus de conditions à respecter en attendant la suite des procédures.

Une saisie de plus de 1 500 000$

Rappelons que le service de police a procédé à l’arrestation des suspects, ainsi qu’à la saisie de plus de 1 500 plants de cannabis, au seuil de maturité, ainsi qu’a des cocottes, du haschisch et une importante quantité de matériel, pour une valeur totale de plus de 1 500 000$, jeudi dernier, dans les locaux de la compagnie Amel Démolition.

Un camouflage efficace

La petite entreprise de la rue J-F Kennedy, à Saint-Jérôme, était bien camouflée par de la fausse brique, autant sur les fenêtres que sur la porte. Il était donc impossible de voir dans les locaux de l’extérieur. Des informations obtenues des citoyens ont permis d’arriver à ce dénouement.

Le Service de police de la ville de Saint-Jérôme rappelle aux citoyens que leurs informations sont cruciales pour la lutte contre la production de cannabis et qu’ils peuvent transmettre de l’information en toute confidentialité et de façon anonyme, au numéro de téléphone (450) 432-3000 poste 2249.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.