| Par Marie-Catherine Goudreau

Groupe SAVOURA : Un investissement majeur à Sainte-Sophie

Le Groupe Savoura a annoncé un investissement de 55 M$ à Sainte-Sophie pour agrandir de 9 hectares son complexe de serres. « C’est l’investissement le plus important que le groupe va avoir fait de son histoire », nous dit Peggie Clermont, présidente et chef de la direction des affaires du Groupe SAVOURA.

La construction débute dès maintenant et devrait se terminer vers les mois d’octobre et novembre. Les premières plantations seront ensuite mises dans les serres, pour récolter les premiers fruits dès le début de l’hiver 2023. On parle de 4,4 millions de kilogrammes supplémentaires de tomates sur le marché.

Selon Peggie Clermont, c’est « un pas de plus vers la croissance », mais c’est aussi de « participer à l’autonomie alimentaire du Québec ».

Retombées positives pour Sainte-Sophie

« On revient à nos origines. C’est ici, à Sainte- Sophie, que le groupe est né en 1995 », explique la présidente. Comme l’entreprise avait des terrains disponibles et que ceux-ci étaient à proximité des autres installations à Mirabel, Sainte-Sophie était le choix évident pour faire l’agrandissement.

« Il y aura des retombées locales importantes. On a un très beau partenariat avec la Municipalité de Sainte-Sophie. C’est un projet qu’on a travaillé ensemble, souligne Mme Clermont. On parle d’autonomie alimentaire, mais aussi de rayonnement local. »

Peggie Clermont est présidente et chef de la direction des affaires du Groupe SAVOURA.

Peggie Clermont est présidente et chef de la direction des affaires du Groupe SAVOURA.

Une centaine d’emplois seront créés avec ce projet. Environ 80 de ceux-ci seront des travailleurs étrangers, comme il est difficile de recruter de la main-d’oeuvre au Québec. « Pour que ce projet voit le jour, on n’a pas d’autres choix que d’aller à l’externe. On apprécie cette main-d’oeuvre qui vient nous donner un coup de main. Sans eux, ce ne serait pas possible », soutient Mme Clermont.

4,4 MILLIONS DE KG, c’est la quantité de tomates supplémentaires qui seront sur le marché grâce à l’agrandissement.

Pour le maire de Sainte-Sophie, Guy Lamothe, ce projet est très positif. « Ce sont des revenus supplémentaires pour la Municipalité et c’est bon pour la taxation. Le projet va peut-être inciter d’autres gens à venir développer leur terre agricole à Sainte-Sophie », souligne-t-il. Près de 50 % du territoire de Sainte-Sophie est composé de terres agricoles.

« C’est une bonne image pour la municipalité. L’entreprise a ses origines ici », se réjouit M. Lamothe. Il souligne également la bonne collaboration entre la Municipalité, notamment le Service d’urbanisme, et le Groupe SAVOURA.

Une occasion pour tester les nouvelles technologies

Cet investissement permettra également de tester plusieurs nouvelles technologies. Notamment, l’éclairage au DEL sera utilisé sur un hectare de production pour tester les récentes technologies. Cela se fera en partenariat avec l’entreprise québécoise Sollum.

Cet éclairage intelligent « reproduit, perfectionne et module dynamiquement le spectre complet de la lumière naturelle du soleil, du lever au coucher du soleil », peut-on lire sur le site web de Sollum Technologies. Les lumières actuelles ne permettent que d’être allumées, éteintes ou allumées à 50 %. L’éclairage DEL chauffe moins, ce qui fera réagir différemment le plan, et la consommation sera diminué.

« L’objectif est de voir comment cette technologie peut nous apporter les mêmes bienfaits que l’éclairage qu’on utilise en ce moment, et peut-être les bonifier, tout en consommant moins d’électricité », souligne Mme Clermont. Ainsi, cet hectare de production sera utilisé pour tester ces technologies, et « permettre des avancées majeures pour le domaine », croit la présidente.

Plusieurs autres technologies seront utilisées, comme des écrans thermiques pour contrôler la diffusion de la lumière, l’automatisation, la gestion de climat, ainsi que la récupération des eaux de pluie.

« C’est important d’évoluer. Et si des partenaires québécois sont équipés de technologie qui peuvent venir en aide, on est tout à fait prêt à travailler avec eux », souligne Peggie Clermont.

Peggie Clermont est à la tête du Groupe SAVOURA depuis le mois de septembre 2021. Pour elle, c’est « très stimulant et énergisant chaque jour ». « Ce que je trouve le plus intéressant, c’est de pouvoir côtoyer cette équipe-là pour imaginer le projet, le mettre sur papier, l’annoncer, le concrétiser, l’opérer. Chacune de ces étapes demande beaucoup d’intensité et de rigueur. »

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.