| Par lpbw

Saint-Jérôme veut accélérer sa croissance économique

Économie. La Ville de Saint-Jérôme veut mettre en œuvre une stratégie de développement économique axée sur les investissements privés. Pour le conseil municipal, créer des emplois localement est essentiel.

« Même si l’économie de Saint-Jérôme est en bonne santé, nous devons développer des stratégies pour conserver les acquis et être en mesure de faire face aux changements de conjoncture éventuels, surtout dans le climat d’austérité que le gouvernement du Québec est en train d’installer », affirme le conseiller Benoit Beaulieu, également membre du comité exécutif.

Par ailleurs, Benoit Beaulieu note qu’une partie de la population de Saint-Jérôme continue de faire la navette quotidiennement vers Montréal et Laval pour travailler. « Au sud de Saint-Jérôme, c’est encore plus marquant : la moitié des travailleurs sont dans cette situation. Nous voulons prendre des mesures pour améliorer la situation parce que le développement économique est étroitement associé à la création locale d’emplois ».

Favoriser la diversité des investissements.

Selon l’équipe municipale en place, l’économie de Saint-Jérôme se porte bien et présente des bases solides sur lesquelles il est possible de s’appuyer pour amorcer un mouvement de croissance plus rapide. De son côté, le CLD estime que le développement économique pour le territoire de la MRC de La Rivière du Nord atteindra de 75 à 100 millions de dollars.

 

La mission de la Ville sera donc d’accroître la richesse collective de Saint-Jérôme, et de renforcer son rôle et son importance économique dans la grande région des Laurentides. La Ville veut également maintenir, développer et attirer ici des entreprises tout en favorisant la création d’emplois de qualité.

 

Pour y arriver, la Ville a l’intention d’aider les entreprises désireuses de se localiser ou se relocaliser en produisant un profil économique détaillé de Saint-Jérôme, mettant en lumière les caractéristiques et les avantages pertinents pour les investisseurs du secteur industriel, commercial ou des services.

Une conjoncture économique favorable

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, fait remarquer que, jusqu’ici, l’accent a été mis sur les investissements publics comme, par exemple, la construction d’un nouveau pavillon de santé mentale CSSS de Saint-Jérôme, la construction d’un nouveau centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de 212 lits ou la construction d’une école de 28 classes, sur le site du parc du Domaine Richer.

« Ces projets d’envergure se concrétisent au bénéfice direct des gens de la région, tout en contribuant au développement socioéconomique des Laurentides. Toutefois, une économie saine exige la diversification des investissements, ce pour quoi nous voulons favoriser davantage des investissements industriels et commerciaux privés », soutient Stéphane Maher.

En outre, Stéphane Maher, qui a fait carrière dans le monde des affaires, affirme qu’en ce moment, la conjoncture économique est favorable aux investissements privés « et nous voulons saisir la balle au bond. »

 

Il fait remarquer que les entreprises québécoises, canadiennes et américaines affichent généralement de bons résultats et disposent de réserves financières suffisantes pour investir. « En outre, les conditions d’emprunt sont bonnes en raison des faibles taux d’intérêt. Le temps est donc propice au lancement d’une campagne de promotion économique.»

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.