| Par Luc Robert

Saint-Hippolyte: Construction d’une garderie de 80 places à une intersection stratégique

Une garderie privée non subventionnée pouvant accueillir 80 enfants et qui créera 14 emplois, ouvrira ses portes à Saint-Hippolyte en janvier 2022, dès que les pièces du casse-tête finiront par tomber en place.

Le futur lieu, qui fera le bonheur des jeunes enfants, sera d’une superficie de 6 695 pieds carrés et aura pignon sur rue au 22, chemin du lac Écho, près de l’intersection de la route 333 (le chemin des Hauteurs). Le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Saint-Hippolyte a recommandé l’approbation de la construction aux plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) du secteur.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle. Je suis heureux de compter sur une garderie de plus à Saint-Hippolyte. Ça me préoccupait de voir le nombre croissant de parents à la recherche d’un lieu du genre. Comme ville dortoir, c’est nécessaire d’avoir des places en garderie. Ce sera une option supplémentaire pour les jeunes familles », a analysé le maire de Saint-Hippolyte, M. Bruno Laroche.

Cette construction répondra à un besoin énorme, selon Mme Annie Barbeau, copropriétaire de la future garderie La Bulle, avec Mme Sandra Gauthier. « On me dit qu’il y a 420 enfants en attente d’une place dans notre secteur. C’est un incontournable d’ouvrir, d’autant plus qu’il y a une seule autre grande garderie à Saint- Hippolyte. La nôtre sera de type privé, non subventionné. Elle embauchera un minimum de 14 employés (ées). Nous serons idéalement situés et ce sera sécuritaire, car nous pourrons emprunter les sentiers arrière pour amuser les jeunes », a-t-elle fait valoir.

Mme Barbeau a déjà aidé à l’ouverture d’une garderie dans le secteur de Prévost.

« J’ai aidé une amie à démarrer la sienne. Je mijote mon projet depuis 2018, mais c’est long à matérialiser. On a tout d’abord dû être approuvés par le Comité consultatif des garderies. Ensuite, Mme Guylaine Saint- Onge a procédé au lotissement (subdivision) des terrains avec la ville. On aurait pu être prêt à ouvrir en septembre, mais divers retards repousseront l’inauguration à janvier 2022. Un manque de béton et de disponibilité de fermes de toit (poutrelles) ont été évoqués pour le retard. »

Les choses se précisent toutefois à bonne vitesse vers l’ouverture du chantier. « Le permis de construction a été obtenu depuis trois semaines. On va pouvoir lancer les soumissions auprès des sous-traitants. Les travaux ont été décalés, mais je les vois finir possiblement aux alentours de Noël. Il faudra aussi passer chez le notaire, au début du mois d’août. Le projet prend forme », s’est réjouie Mme Marie-Pierre Côté, future propriétaire du terrain et entrepreneur.

Le maire Laroche avoue que les embûches ont été difficiles à surmonter.

« Le zonage permet ce type de construction au 22 chemin du Lac Écho. Ce fut cependant laborieux par moments, mais la MRC-RDN a travaillé de pair avec Martin Pommerleau, à notre service d’urbanisme et des permis, à la bonne mise de ce projet intégré, qui pourrait éventuellement compter d’autres bâtiments », a-t-il révélé.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.