(Photo : Archives)
|

Prévost : Un nouveau projet de contenants réutilisables

Par Aurélie Moulun

La Ville de Prévost a accepté de financer la recherche d’une doctorante qui aidera la Ville à mettre en place un nouveau projet de contenants réutilisables. Le 11 avril, lors de la séance du conseil municipale, le maire Paul Germain expliquait vouloir implanter un projet pilote de contenants à emporter réutilisables.

« On va mettre, en collaboration avec nos commerçants, nos restaurateurs et nos citoyens, un projet pilote de contenants réutilisables pour nos restaurants. On souhaite que nos restaurateurs, traiteurs, épicerie et nos citoyens aient le choix, une option écologique et responsable de contenants pour les plats à emporter, qu’elle soit lavable ou réutilisable, consignée ou d’un autre type », détaillait le maire.

Pour ce faire, la Ville travaillera en collaboration avec Marie Bellemare, doctorante à la Polytechnique Montréal. Celle-ci réalise son projet de doctorat sur la manière dont « l’implantation du zéro déchet peut-elle se faire d’une manière durable dans le domaine de l’alimentation ». « Donc elle va devenir un peu notre chargée de projet », indiquait le maire.

Prévost financera d’ailleurs le projet de Mme Bellemare à 50 %, soit un montant de 15 000 $. Cette somme proviendra de l’excédent de fonctionnement affecté.

Des bâtiments zéro émission

Le conseil municipal a déposé un projet de règlement visant à « encadrer les émissions de gaz à effet de serre provenant de la consommation énergétique des nouveaux bâtiments », expliquait M. Germain. L’objectif est notamment de réduire à zéro les émissions provenant des bâtiments.

Le maire spécifie qu’il s’agit d’un règlement qui s’adresse aux nouveaux bâtiments. « On vient donc interdire le combustible fossile (gaz, diesel, mazout, charbon), par opposition au combustible solide (le bois, etc.) », ajoute-t-il.

Emprunt pour l’école secondaire

La Ville de Prévost a déposé un projet de règlement pour « un emprunt et des dépenses en immobilisation pour l’acquisition d’une partie du terrain de golf en vue de l’aménagement d’une école secondaire ».

« Ça fait longtemps qu’on en parle. On franchit une autre étape. Il y a plusieurs parents qui, je pense, vont être heureux, et des enfants aussi. C’est un projet qui est vraiment structurant pour la Ville », indiquait M. Germain en ouverture de la séance du conseil.

Il s’agit d’un emprunt de 3 455 000 $ sur une période de 40 ans. « C’est une demande qui est susceptible d’approbation référendaire. Le règlement d’emprunt pour l’école secondaire, [les citoyens vont] avoir l’opportunité de voter, si c’est nécessaire », ajoutait-t-il.

D’ailleurs, la Ville a effectué le même exercice, mais cette fois pour l’aménagement d’un écoquartier. Le conseil a donc déposé un projet de règlement afin d’emprunter une somme de 2 477 000 $ pour « l’acquisition d’une partie du terrain de golf en vue de l’aménagement d’un écoquartier ». La durée de l’emprunt est également de 40 ans.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Mai