| Par Luc Robert

Prévost cherche des partenaires financiers pour la surface synthétique

Terrain de soccer

Luc Robert, collaboration spéciale – Un troisième scénario a été retenu par les édiles municipaux de Prévost, dans le dossier d’une éventuelle surface synthétique installée au terrain de soccer des Clos. Le coût estimé se chiffre maintenant à 975 000 $.

Après avoir consulté un expert indépendant, le Conseil municipal a préféré mettre de côté les deux projets proposés précédemment, à savoir l’installation d’une surface dotée de granules de pneus recyclés, ainsi que celui d’une surface contenant des granules de noix de coco.

« Dans le premier cas (pneus recyclés), les recommandations de l’expert soulèvent que la toxicité n’est pas démontrée, mais que des îlots dégagent une chaleur pire que l’asphalte, même par temps nuageux, à cause des rayons UV. Il faudrait aussi aménager un système de gicleurs, ce qui représente un extra. Les données proviennent d’une étude de 2017, réalisée par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis ».

« Dans le 2e cas (granules de noix de coco), la durabilité de la surface est incertaine; un sous-tapis doit être aménagé; il faut arroser fréquemment (extra) et une problématique microbienne est connue, avance l’expert. Faudra-t-il en plus utiliser des produits pour contrôler ce dernier problème ? » a questionné tout haut le maire Paul Germain.

Produit neutre

La troisième suggestion semble la plus adéquate, selon le premier magistrat. Elle suggère l’installation d’une surface thermoplastique élastomère (TPE).

« Selon l’expert, la surface TPE ne contenant pas de noir de carbone, elle limite l’absorption du rayonnement infrarouge, et donc, le suréchauffement du terrain. Il s’agit d’un produit neutre, au niveau environnemental », a exposé le maire, à l’aide d’une démonstration « PowerPoint ».

Selon les données publiées, le scénario d’un terrain TPE, avec un nouveau système de drainage, pourrait se traduire financièrement ainsi : le coût est estimé à 975 000 $, dont une partie serait absorbée par une subvention fédérale de 214 500 $.

Le palier provincial, lui offre une subvention annuelle de 14 258 $ pendant 20 ans.

« Il faudra l’apport de commanditaires majeurs. La ville est à la recherche d’aide financière de partenaires. Sans l’apport de ceux-ci, le projet pourrait être difficilement réalisable », a-t-il repris.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Youssou kamara Ndiaye

    Bonjour nous sommes à la recherche d’un pose synthétique d’un petit terrain
    Votre soutient est vivement souhaité

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.