|

Pierre Dionne Labelle annonce le lancement de « Manger, c’est vital »

Par Lpbw

. Pour renforcer le système alimentaire canadien de la ferme à l’assiette, le député Pierre Dionne Labelle annonce le lancement de « Manger, c’est vital », la stratégie alimentaire pancanadienne du NPD qui fait le pont entre l’agriculture, la sécurité alimentaire, la santé, l’environnement et le développement rural.

Cette annonce faisait partie des engagements électoraux du NPD en 2011. La stratégie est le fruit de trois années de consultations.

En outre, Pierre Dionne Labelle fait remarquer que le NPD est le seul parti fédéral ayant proposé une stratégie globale pour relever les nombreux défis liés à l’agriculture et à la sécurité alimentaire. D’après lui, les agriculteurs locaux doivent à la base obtenir le soutien dont ils ont besoin.

« Nous devons facilement trouver des produits de saison frais dans nos collectivités. Il faut également que le Canada applique les plus hautes normes de salubrité des aliments et améliore l’étiquetage », soutient Dionne Labelle.

Par ailleurs, l’accessibilité à des aliments abordables et cultivés localement est essentielle pour le député de Rivière-du-Nord. Il cite en exemple l’initiative du Marché de Solidarité Rivière-du-Nord, une nouvelle coopérative alimentaire d’achat local en ligne. Via Internet, les membres consommateurs font leur commande chaque semaine à un prix équitable, tandis que les membres producteurs et artisans acheminent les aliments aux bénévoles qui confectionnent les boîtes que les consommateurs viennent chercher sur les lieux. Il se crée un contact direct entre le producteur et le consommateur.

De plus, particulièrement préoccupé par le volet de « Manger, c’est vital » qui vise à renforcer notre sécurité alimentaire, le député fait remarquer que le recours aux banques alimentaires est plus fréquent depuis que les conservateurs sont au pouvoir : le plus récent rapport de Banques alimentaires Canada révèle que le nombre de recours aux banques alimentaires par les Canadiens a grimpé de 23 % depuis 2008

« Chaque Canadien doit pouvoir s’offrir des repas sains. D’où l’importance de mettre en œuvre une approche gouvernementale concertée pour réduire le recours aux banques alimentaires », afirme le député.

Pour Pierre Dionne Labelle, c’est une question de choix de société et de santé publique.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.