|

Pharmaprix s'imprègne davantage à Saint-Jérôme

Par mychel_lapointe

Le Pharmaprix de la rue Durand à Saint-Jérôme a officiellement ouvert ses portes samedi dernier. S’il n’en tient qu’à sa propriétaire Isabelle Desjardins, les clients y trouveront le service personnalisé auquel ils sont en droit de s’attendre. «Nous faisons en sorte que la personne qui entre chez nous soit reçue comme s’il s’agissait du client que nous attendions justement. Chez nous, on ne parle pas de traitement de masse, mais d’une relation unique et privilégiée pour chacun de nos clients avec un professionnel de la santé» note Mme Desjardins.

Selon les attentes

D’ailleurs, le service personnalisé est tellement au centre des priorités d’Isabelle Desjardins et de son équipe que «nous partons avec la structure de base actuelle et nous entendons l’ajuster à mesure que les gens nous manifesteront leurs besoins particuliers et leurs attentes. Tout sera fait en fonction de s’adapter à la clientèle. Notre force chez Pharmaprix passé inévitablement par le contact un à un avec le client».

Une présence rehaussée

L’ouverture du Pharmaprix de la rue Durand (sur le site où on retrouvait jadis l’église St-Lucien) se traduit par la création de quelque 35 nouveaux emplois. On parle d’un commerce qui couvre quelque 16 000 pieds carrés et dont la construction a nécessité un investissement important (on est discret sur la somme globale).

Bâtie selon le nouveau concept des établissements Pharmaprix, la succursale de la rue Durand offre un environnement de magasinage amélioré avec une luminosité accrue et des allées élargies pour une meilleure circulation de la clientèle.

Somme toute, le site est en quelque sorte similaire à celui du Carrefour du Nord dont Isabelle Desjardins est également propriétaire.

Il faut d’ailleurs voir dans l’ouverture du Pharmaprix de la rue Durand une volonté ferme de venir rehausser la présence de Pharmaprix chez nous. «Il y a un lien étroit entre les deux Pharmaprix de Saint-Jérôme» confie Mme Desjardins. «Avec une deuxième succursale, Pharmaprix s’imprègne davantage dans la communauté jérômienne. Nous devenons encore plus impliqués auprès des gens».

Et il faut bien dire que la proximité de l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme et de la Polyclinique de Saint-Jérôme y fait aussi dans la volonté d’un service de proximité pour les citoyens.

Que le meilleur gagne

Quant à la compétition qui se trouve en face, Mme Desjardins parle à la fois de respect et de volonté de réussir. «Si on ose venir s’établir devant un compétiteur, ce n’est certainement pas dans l’intention de se croiser timidement les bras. Mais ça se fera dans le respect de la compétition. Je me dis que nous savons ce que nous avons à faire et que le meilleur gagne» note Isabelle Desjardins.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.