|

Les Jérômiens célèbrent la fête nationale avec Charlebois!

Par lpbw

BILAN. Encore cette année, les Jérômiens ont été nombreux à célébrer ensemble la fête nationale du Québec. Ils étaient des milliers de spectateurs réunis, le 23 juin, sur le terrain de la polyvalente pour le grand spectacle annuel qui mettait en vedette Robert Charlebois.

Sous une température idéale, les gens ont commencé à affluer sur le site à l’heure du souper où, pour la première fois, on avait prévu la présence de camions de cuisine de rue et de comptoirs de restaurateurs pour les sustenter.

Précédé sur scène par son fils Jérôme, dont bien des gens ont découvert le talent, Charlebois a enfilé les succès durant près de deux heures, au grand plaisir de l’assistance qui a pu constater à quel point le chanteur a contribué au répertoire québécois en cinquante ans de carrière. Tous ses classiques y sont passés, sans oublier la chanson Une ville bien ordinaire qu’il avait composée avec l’écrivain Réjean Ducharme et évoquant différents lieux de Saint-Jérôme dans les années 70. Le père et le fils se sont aussi rejoints sur scène pour une interprétation survoltée de Les ailes d’un ange.

Après le spectacle, le président de la Société nationale des Québécoises et Québécois des Laurentides, Gilles Broué, a livré le traditionnel discours patriotique qui, cette année, empruntait les mots d’artistes et de personnalités québécoises, de Gilles Vigneault à Fred Pellerin, en passant par Gaston Miron, Pierre Falardeau et René Lévesque.

Les Jérômiens ont ensuite eu droit à un magnifique feu d’artifice qui a clôturé la soirée de belle façon. Grâce à des mesures de sécurité efficaces, on n’a déploré aucun incident, en dépit de la grande affluence.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.