| Par Aurélie Moulun

Le conseil municipal de Prévost en bref

Le 11 juillet dernier avait lieu le conseil municipal de la Ville de Prévost. Voici un tour d’horizon de ce qui a été proposé et adopté. 

Droit de préemption

La Ville de Prévost a adopté le règlement de droit de préemption et souhaite l’appliquer sur l’ensemble de son territoire. 

« La première étape c’est de déterminer le territoire du règlement, qui est pour nous l’ensemble de la ville de Prévost. Et la deuxième, c’est qu’il faut faire un avis. Il doit être publié au bureau de la publicité des droits et être signifié aux propriétaires », explique le maire Paul Germain. 

La Ville a d’ailleurs profité de l’occasion pour publier un avis sur trois lots, situés au sud des bassins de rétention. 

« Si jamais ce propriétaire voulait vendre son terrain, il se doit de l’offrir aux mêmes conditions à la Ville. On pourrait éventuellement avoir besoin d’agrandir les bassins de rétention (ou peut-être jamais). Si ces terrains-là sont vendus, ça serait stratégique pour la Ville de les récupérer », souligne Paul Germain. 

Adapter le zonage

À la Station des Affaires de Prévost, la Ville a récemment fait des inspections. Ce faisant, elle s’est rendu compte que quelques commerces n’avaient pas demandé de permis et que les zonages n’étaient pas entièrement respectés. Elle a donc décidé de modifier le zonage afin que tous soient en règle.  

« On est gentil, on vient régulariser leur situation en élargissant les usages qui vont être permis dans les zones c-405 », explique Paul Germain. 

D’ailleurs, Prévost a déposé un avis de motion afin de permettre l’usage de services médicaux et de soins de santé dans une nouvelle zone près de l’entreprise Canac. Cela devrait servir à attirer plus de médecins dans la ville de Prévost. 

« On le sait, on manque vraiment de médecins à Prévost. Les gens ne le savent pas, mais on travaille fort pour essayer d’attirer des médecins ici », soulignait le maire.  

Candidature au Mérite municipal

Les membres du conseil municipal ont appuyé la mise en candidature de deux projets à Prévost au concours du Mérite municipal. Le premier est l’« implantation d’une écocontribution (redevance) sur certains produits à usage unique », dans la catégorie Municipalité et développement durable. 

« Cette année on a fait le premier règlement d’écofiscalité au Canada. Donc on soumet notre candidature. On a peut-être des chances de gagner parce que c’est divisé en deux catégories : les municipalités en bas de 25 000 habitants et en haut de 25 000. Ça ne coûte rien et ces prix-là sont très stimulants pour l’organisation, les élus et les fonctionnaires », explique M. Germain. 

La Ville a également voté afin d’autoriser le directeur de la direction de l’environnement, Frédérick Marceau, à signer la mise en candidature. 

Dans la même catégorie, la municipalité propose également d’appuyer la candidature du « nouveau transport collectif à la demande avec géolocalisation (TACRDN). » 

Paul Germain expliquait que la candidature sera déposée par la MRC de La Rivière-du-Nord. 

Les deux projets ne seront pas en compétition lors du concours Mérite municipal. Le premier, ne concernant que Prévost, entre dans la classe des 25 000 habitants
et moins. Alors que le projet TACRDN, entre dans la classe des 25 000 habitants et plus, puisqu’il concerne l’ensemble de la MRC. 

Des halte-familles près de la piste cyclable

Après avoir été mis en pause à cause de la pandémie, le projet des halte-familles à Prévost est de retour sur la table. 

Ainsi, la Ville a choisi d’octroyer un contrat à la firme KAP (Karyne Architecte Paysagiste) afin qu’elle réalise les plans concepts « relatifs à l’implantation d’une halte-famille le long du trajet du parc linéaire Le P’tit Train du Nord. »

« Dès qu’il y a un nouveau commerce qui arrive et qui fait des installations, ça vient avec l’obligation, si t’es contiguë à la piste cyclable, d’aménager une halte-famille. Et pour rendre la piste cyclable encore plus attractive, on donne un mandat à une architecte pour que les haltes se ressemblent les unes aux autres, sinon ça aurait l’air de n’importe quoi ! », détaille Paul Germain lors du conseil. 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.